L’horloge a été prise pour une bombe

Toute cette histoire est allée trop loin, et trop vite. Lundi 14 septembre, Ahmed Mohamed, un garçon de 14 ans, a ramené une horloge qu’il avait fabriquée dans son école, la MacArthur High School, située à Irvin, au Texas. Malheureusement, son horloge artisanale a été prise pour une bombe. Une professeur a alors alerté la police.

Le Service de police de Irving a abandonné et a classé l’affaire ce mercredi, disant qu’il n’y avait aucune preuve d’intention de créer des dommages. Voici le dispositif en question:

Ahmed a expliqué son amour pour l’ingénierie, et comment il a été arrêté, au Dallas Morning News (en anglais) :

Il a fabriqué l’horloge en 20 minutes environ, selon le Dallas Morning News , en utilisant une carte de circuit imprimé et une alimentation connectée à un affichage numérique, avec un hologramme de tigre pour décorer. Quand il l’a montré à son professeur d’ingénierie, il a dit, “je vous conseille de ne pas la montrer à d’autres enseignants”, selon Ahmed Mohamed.

Après avoir émis un bip dans un autre cours, il a montré l’engin à un autre enseignant qui lui a confisqué. Il a ensuite été conduit plus tard dans une chambre avec quatre policiers, et il a finalement été emmené dans un centre de détention pour mineurs.

Les policiers lui ont demandé pourquoi il avait fabriqué une bombe. Un porte-parole de la police, James McLellan, a déclaré que Ahmed avait “toujours soutenu qu’il s’agissait d’une horloge”, mais qu’il ne lui a pas fourni “plus d’explications”. Un rapport de police datant de mardi indique que trois enseignants ont porté plainte contre l’élève accusé d’avoir organisé un canular.

Le père d’Ahmed, Mohamed Elhassan Mohamed, a déclaré: “Il veut juste inventer de bonnes choses pour l’humanité. Mais parce que son nom est Mohamed et du fait du 11 septembre, je pense que mon fils a été maltraité.”

L’histoire d’Ahmed a été partagée à travers les réseaux sociaux, avec le hastag #IStandWithAhmed (#TousAvecAhmed).

L’affaire a été très relayée aux Etats-Unis et dans le monde, jusqu’à arriver aux oreilles de Mark Zuckerberg et Barack Obama, qui l’ont invité dans les bureaux de Facebook et à la Maison Blanche .

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


1 COMMENTAIRE

  1. Et oui grâce aux médias et au politiques certaines personnes deviennent complètement parano, espérons que ça n’empêche pas ce jeune prodige de fabriquer d’autres chose

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici