fbpx

    La Chine va fermer 150 usines pour s’assurer que “Shanghai Disneyland” ait un ciel bleu

    0
    272
    Disneyland, Shanghai, pollution de l'air

    La Chine délocalise des pollueurs industriels pour améliorer la qualité de l’air à Shanghai avant l’ouverture d’un parc Disneyland

    À quoi ressemblera Disneyland version Chine ? Potentiellement sombre et gris, à cause de la pollution de l’air qui empoisonne Shanghai, et où le deuxième parc à thème en Chine arborant la marque Disney est prévu d’ouvrir au premier semestre 2016. Cette pollution n’est bonne pour personne, et surtout pas pour l’image à la fois de Disney et de la Chine.

    Mais rien à craindre selon le site Quartz qui relaie l’information: les autorités envisagent de déplacer ou de fermer (lien en anglais) plus de 150 usines pour assainir l’air.

    Bien que Pékin reçoit davantage d’attention pour son air pollué , Shanghai a connu des journées à des niveaux de pollution hors normes au cours des dernières années. La pollution atmosphérique provoque près d’un décès sur cinq en Chine et plus de 4000 par jour selon Berkeley Earth, une ONG qui étudie les changements climatiques et les problèmes connexes. Un documentaire chinois sur le problème a été interdit par les autorités après qu’il ait commencé à devenir viral sur Internet. Il y a encore deux ans, les observateurs se demandaient si le prochain parc allait devenir le parc Disney le plus pollué.

    Les autorités n’ont pas encore publié les noms des usines concernées, mais beaucoup d’entre elles ont reçu l’ordre de cesser leurs opérations dans la région (lien en chinois) d’ici la fin de l’année prochaine. Une page Web du gouvernement les décrit comme ayant des activités hautement polluantes, à forte consommation énergétique et à faible efficacité. Les entreprises impliquées dans le textile, les produits chimiques, et la production d’acier en font partie (lien en chinois).

    Cette prochaine “délocalisation industrielle” aurait pu arriver même sans la présence de parc Disneyland, selon l’analyste régional Liu Xinwei. Mais il serait certainement difficile de convaincre les visiteurs qu’ils se trouvaient dans le Royaume enchanté alors que tout ce qu’ils pouvaient voir autour était gris.

    Crédit photo principale : Flickr – Richard Stephenson

    Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici