Séoul tire des obus en réponse à une attaque de Pyongyang

La Corée du Nord aurait tiré sur la Corée du Sud, selon le média sud-coréen KBS géré par l’Etat. Le bombardement, qui a eu lieu à 16 heures, heure locale, est supposé être destiné à des haut-parleurs sur le côté sud-coréen de la frontière qui ont diffusé de la propagande anti-Pyongyang. La Corée du Sud aurait riposté avec des dizaines d’obus de 155 mm.

Les tensions entre les deux Corées, techniquement toujours en guerre après avoir accepté un armistice et non un traité de paix dans les années 1950, ont été plus intenses que la normale récemment. Séoul a accusé la Corée du Nord d’avoir planté une mine qui a tué deux soldats sud-coréens au début du mois. En réponse à cet incident, la Corée du Sud a abordé une tactique utilisée pour la dernière fois il y a plus d’une décennie, en commençant a émettre de la propagande assourdissante anti-Corée du Nord à la frontière. La zone entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est l’une des frontières les plus militarisées du monde.

Les deux pays avaient déjà échangé des coups de feu à propos de la propagande. Au mois d’octobre l’année dernière, des militaires nord-coréens ont tiré des canons antiaériens sur un lâcher de ballons dans le pays par des manifestants sud-coréens. Les observateurs craignent que sous la direction du jeune et du plus en plus imprévisible chef de la Corée du Nord Kim Jong-un, les incidents de ce genre puissent facilement dégénérer.

Crédit photo principale : Wikimedia – Globaljuggler

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici