New Horizons dévoile des photos de montagnes de glace sur Pluton

116
PARTAGER
nasa, pluton, surface, montagnes de glace

New Horizons a capturé des photos rapprochées incroyables de Pluton

L’équipe de New Horizons à la NASA a réussit à s’approcher de la planète naine, après avoir pris la première photo de Pluton plus tôt cette semaine. Le vaisseau spatial a déjà parcouru près de 2 millions de kilomètres au-delà de Pluton, mais avant, il a réussi à envoyer quelques nouvelles images incroyables avant son retour sur Terre.

Ceci est la première image de la surface de Pluton prises par la sonde New Horizons:

nasa, pluton, surface, montagnes de glace

Ces montagnes sont hautes de 3350 m. À titre de comparaison, le mont Blanc, plus haut sommet d’Europe, culmine à 4810 m.

Les photos montrent que Pluton possède l’une des plus jeunes surfaces planétaires que les scientifiques de la NASA aient jamais observé dans notre Système Solaire. Les montagnes, qui ont été formées il n’y a pas plus de 100 millions d’années sont probablement constituées de glace hydrique, qui, aux températures extrêmement froides de Pluton, se présentent comme de la roche.

La NASA a également annoncé qu’elle avait nommé la région en forme de cœur sur Pluton “Tombaugh Regio”, en hommage à Clyde Tombaugh, qui a découvert Pluton en 1930 et dont les cendres volent actuellement à bord de New Horizons.

New Horizons a également pris des clichés de Charon, la principale lune de Pluton, qui est considérée comme ayant une activité volcanique. Les scientifiques pensaient que cela aurait pu être un “terrain ancien, couvert de cratères”, mais l’image montre que ce n’est pas vraiment le cas.

Charon, lune, Pluton

La zone sombre près de son pôle nord a été surnommée le “Mordor”. Vers la droite en bas, il y a un canyon de 10 km de profondeur. À noter que le Grand Canyon ne fait qu’1,6 km de profondeur environ à son point le plus profond.

New Horizons a aussi pris la première image de la lune la plus externe de Pluton, Hydra, dont ils ont découvert qu’elle est probablement composée de glace hydrique également.

Comme prévu, le petit vaisseau spatial a survécu à la rencontre et a pu communiquer avec la NASA. Ensuite, le téléchargement des données collectées a commencé. New Horizons va lentement commencer l’envoi d’informations à la station Deep Space Network de la NASA à Canberra, en Australie. Cela devrait mettre au total seize mois à la sonde pour envoyer sur Terre toutes les données récoltées mardi durant son survol rapproché de Pluton et de ses lunes.

Après 9 ans passés dans l’espace pour aller à la rencontre de Pluton, la sonde New Horizons va à présent poursuivre son chemin pour aller observer la ceinture de Kuiper, un vaste amas de débris au-delà de l’orbite de Neptune. Cela promet de nouvelles photos spectaculaires !