Marée noire: BP devra payer 18,7 milliards

172
PARTAGER
BP marée noire, Deepwater Horizon, amende

Deepwater Horizon: la facture salée pour le pétrolier BP

L’accord a enfin été trouvé: le géant pétrolier britannique BP, responsable de la marée noire du golfe du Mexique provoquée par l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en 2010, devra verser 18,7 milliards de dollars au gouvernement fédéral américain et aux Etats affectés par le déversement de pétrole. Cela est considéré comme l’amende la plus importante concernant l’environnement, pour ce qui est le plus grand désastre écologique à avoir eu lieu aux États-Unis.

Selon l’accord, qui devra être finalisé devant les tribunaux, BP devra payer plus de 5,5 milliards de dollars au gouvernement fédéral pour violation du Clean Water Act, la Loi sur la protection de l’eau; 4,9 milliards de $ combinés pour les États de Floride, de Louisiane, d’Alabama, du Mississippi et du Texas pour les préjudices causés aux économies de chaque État; au moins 7,1 milliards de dollars combinés entre les différents États touchés et le gouvernement fédéral pour la destruction des ressources naturelles; et environ 1 milliard de dollars en versements connexes à plus de 400 collectivités locales .

Déjà 30 milliards de dépenses pour BP

L’amende est salée pour BP. En effet, la compagnie pétrolière a déjà payé une amende de 4,5 milliards de $ suite aux poursuites pénales liées à la marée noire de 2010, et aurait dépensé quelques 15 milliards de dollars pour nettoyer et restaurer les zones touchées, sommes à ajouter aux 9 milliards de dollars aux particuliers et entreprises.

La marée noire est survenue le 20 avril 2010, lorsqu’une plateforme pétrolière, propriété de BP, la “Deepwater Horizon”, a explosé au-dessus d’un puits de forage dans le golfe du Mexique. L’explosion a tué 11 personnes et déclenché un jaillissement incontrôlable de pétrole au fond de la mer, à partir duquel on estime que 210 millions de gallons de pétrole (800 millions de litres) se sont écoulés pendant plus de 87 jours. Les économies et les écosystèmes le long de la côte du Golfe ont été ruinés et risquent de l’être pendant plusieurs années encore.

À lire aussi : 38 millions de litres de pétrole découverts dans les sédiments océaniques

Crédit photo principale : Flickr – Louisiana GOHSEP