Après des mois d’hibernation, le robot Philae s’est réveillé !

73
PARTAGER
Philae, comète, Tchouri

L’atterrisseur Philae a donné signe de vie sur la comète Tchouri

Il y a peu de temps, on se demandait quand est-ce que le robot Philae allait sortir de son sommeil , et qu’est ce qui déclencherait son réveil. Endormi depuis sept mois sur la comète “Tchouri”, la sonde-spatiale s’est réveillée dans la nuit de samedi à dimanche.

En novembre dernier, après un atterrissage sur la comète “Tchouri”, l’atterrisseur Philae est entré dans une longue hibernation. Aujourd’hui, le vaisseau spatial s’est finalement réveillé, selon l’Agence spatiale européenne . Tôt ce matin, les scientifiques du Lander Control Center (LCC) à Cologne en Allemagne, ont repris contact avec Philae, et ont déjà récupéré et analysé plus de 300 paquets de données lors d’un contact qui a duré 85 secondes.

Après son atterrissage cahoteux l’an dernier, l’atterrisseur a manqué d’énergie, et en raison de la façon dont il a atterri, ses panneaux solaires ne captent que très peu de lumière du soleil. Les scientifiques espèrent que la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, qui se rapproche du Soleil jusqu’au 13 août, permettra à l’engin de finalement avoir suffisamment de batterie pour redémarrer. Cela laisse encore une large marge de manœuvre pour espérer de nouveau entrer en contact avec Philae.

Selon Stephan Ulamec, responsable de Philae pour l’ESA, le robot a pu se réchauffer jusqu’à -35°C et dispose de 24 watts de puissance pour ses opérations. “L’atterrisseur est prêt pour les opérations.”

L’ESA affirme qu’il y a encore plus de 8000 paquets de données stockées dans Philae. Les scientifiques vont donc maintenant attendre de voir si plus de données sont transmises par le robot.

Crédit photo principale : Wikimedia – DLR