RCT – Stade Français / ASM – Stade Toulousain : Bienvenue dans l’élite du rugby Français

109
PARTAGER
Top 14, demi-finales 2015

Les demi-finales du Top 14 se dérouleront ce week-end

Ce week-end se jouent les demi-finales du Top 14 qui vont départager les quatre meilleures équipes de la phase régulière et déterminer les deux finalistes qui pourront prétendre soulever le Brennus

Toulon – Stade-Français

Dernière ligne droite avant la finale du Top14 ! Demain soir à 21 heures sur Canal+ les Toulonnais de Bernard Laporte s’opposeront à de redoutables Parisiens qui les ont déjà défaits deux fois cette saison en phase régulière. Les rouges et noirs sont certes Champions de France et triples Champions d’Europe, mais les joueurs du Stade-Français sont en confiance après leur large victoire face au Racing Metro.

Attention côté Varois à ne pas faillir par excès de confiance. Interviewé par Rugbyrama.fr , Thomas Lombard, consultant rugby pour Canal+, est très clair au sujet du Stade Français. “La clé du jeu pour eux sera leur capacité ou pas à mettre de la vitesse dans le jeu, qui est l’ingrédient essentiel de leur système. S’ils y arrivent, ils pourront alors poser des problèmes aux Toulonnais. S’ils tombent sur une défense très haute qui prend la ligne d’avantage à chaque fois, ils seront par contre en très grande difficulté.”

Le rugby restant un sport maçonnique (cf : Daniel Herrero), gageons que les deux clubs ne resteront pas bloqués dans des phases de jeux linéaires, mais au contraire chercheront à ouvrir le jeu, dynamiser et chercher des ouvertures comme ils aiment le faire.

À cet effet, côté Stade-Français, on pourra compter sur une arme 5 étoiles: Morne Steyn. Le demi d’ouverture Sud-Africain a fait des ravages face au Racing Métro et sa capacité à faire jouer derrière lui est bien connue. À Toulon, plus de peur que de mal, d’abord pressenti absent, le maître de jeu Matt Giteau sera bel et bien présent comme le confirme l’entraîneur du club. Hernandez restera donc en position de centre tandis que Maxime Mermoz sera sur le banc.

Clermont – Toulouse

Après cette rencontre prometteuse il faudra attendre 16 h 30 le lendemain pour savoir qui de Clermont-Ferrand ou de Toulouse rejoindra le vainqueur en finale. Les jaunards doivent impérativement renouer avec la réussite et retrouver de la confiance.

Il s’agira de conjurer le sort qui s’acharne sur eux après une nouvelle défaite en finale de la HCup face à Toulon. En 2010 déjà, Slate titrait “Clermont, championne du monde de la défaite” . Rien n’est cependant joué et Toulouse a toutes ses chances, difficile ici de déterminer qui est l’outsider.

Clermont finit la course quasiment en tête et maîtrise son rugby, cependant il ne cesse en phase finale de gâcher le travail de toute une saison avec des imprécisions. Notons qu’au même titre que le Stade-Français face à Toulon, Clermont a remporté ses deux matchs de phase régulière face à Toulouse. Avec deux décennies d’expérience comme entraîneur du Stade Toulousain, Guy Novès aura à coup sûr les mots pour motiver ses troupes et les transcender.

Notons que ce dernier deviendra sélectionneur du XV de France à la fin de cette saison et qu’une défaite en demi-finale signerait donc la fin de sa carrière en tant qu’entraîneur de son club de toujours. Outre une motivation supplémentaire pour les joueurs et malgré une victoire très compliquée face à Oyonnax, les Toulousains semblent en confiance. En effet, leur saison avait très mal commencé, mais ils ont su faire une deuxième moitié de championnat digne des plus grandes équipes européennes. La composition est solide, efficace et se connaît bien, s’ils arrivent à dérouler leur jeu ils pourraient prendre de vitesse Clermont.

Rappelons que le jeu toulousain et le jeu toulonnais ne sont pas si différents puisque les deux reposent, en général, sur un très gros travail au ras avec des avants puissants capables de trouver des ouvertures et de faire jouer leurs arrières.

Finalement difficile de se prononcer, Clermont a les armes pour réussir à se hisser en finale, mais il faudra surtout un mental d’acier pour contrer le jeu Toulousain si bien rodé, verdict ce week-end.

Crédit photo principale : Wikimedia – Caroline Léna Becker