Solar Impulse 2 forcé d’atterrir lors de sa tentative de record

121
PARTAGER
Solar Impulse 2, atterrissage Nagoya

L’avion solaire Solar Impulse 2 a été forcé d’atterrir au Japon en raison de mauvaises conditions météorologiques, après 36 heures dans ce qui était censé être un vol record à travers l’océan Pacifique. L’avion solaire a décollé tôt dimanche de Nankin, en Chine, pour commencer un voyage de 120 heures vers Hawaï qui aurait littéralement fracassé le record du monde de la plus longue durée d’un vol d’avion en solo (il est actuellement de 76 heures et 45 minutes).

L’avion et son pilote solitaire, André Borschberg, avaient complété une partie du vol pendant la nuit avant que les météorologues de Solar Impulse décident de faire une escale imprévue à Nagoya, au Japon, ce matin, tandis que les conditions météo s’aggravaient.

C’était le septième des 12 vols que Solar Impulse 2 avait programmé dans le cadre d’une campagne autour du monde visant à sensibiliser le monde à l’énergie renouvelable. Le vol de la Chine vers Hawaï devait être l’étape la plus difficile de ce tour du monde, et avait été reportée à plusieurs reprises avant le décollage de dimanche, l’équipe attendant des conditions météorologiques idéales.

Comme l’appareil est entièrement alimenté par l’énergie solaire, il a besoin de voler sous un ciel ensoleillé pour capturer suffisamment d’énergie pour ses voyages de nuit. André Borschberg et son équipe vont maintenant attendre que la météo s’améliore avant de poursuivre le vol.

“Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir, mais nous ne pouvons pas contrôler la météo. C’est aussi cela, l’exploration”, a tweeté Bertrand Piccard, qui partage la fonction de pilote avec Borschberg tout au long du tour du monde de Solar Impulse.

Crédit photo principale : Solar Impulse