Rue qui fondent, milliers de morts… L’Inde fait face à une grosse canicule

237
PARTAGER
Chaleur, canicule, New Delhi, Inde

Une vague de chaleur fait plus de 1500 morts en Inde

Une vague de chaleur extrême avec des températures atteignant 48°C a déjà tué plus de 1500 personnes depuis la semaine dernière en Inde, où air chaud, asphalte fondu et tempêtes de poussière rendent la vie insupportable aux habitants.

Les sans-abri, ouvriers du bâtiment, nouveau-nés, jeunes enfants et personnes âgées sont les plus exposés par ces conditions. Dans l’État d’Andhra Pradesh, où les températures ont grimpé à 47°C lundi, plus de 900 personnes sont décédées. Dans l’état voisin de Telangana, quelques 300 personnes sont mortes la semaine dernière alors que les températures ont atteint 48°C.

Les hôpitaux sont surchargés et peinent à soigner les victimes de déshydratation, crampes de chaleur, épuisement, etc… et des dizaines de milliers de gens subissent les coupures d’alimentation du réseau électrique, également surchargé. L’Autorité nationale de gestion des catastrophes (NDMA) conseille aux gens de rester à la maison, porter des vêtements amples, et boire de l’eau, même s’ils n’ont pas soif.

Les vagues de chaleur ne sont pas inhabituelles entre mars et juin en Asie du Sud, mais les experts pointent du doigt le changement climatique pour expliquer ces conditions climatiques de plus en plus extrêmes en cette saison, prédisant des vagues de chaleur plus longues et plus intenses dans la région. Le manque de pluie combiné à la sécheresse et les vents chauds de l’Etat désertique du Rajasthan sont responsables de la récente canicule affirment les météorologues, qui ne prévoient pas d’amélioration de la situation jusqu’à l’arrivée de la mousson en juin.

Jusque-là, les valeurs maximales à New Delhi, foyer de 23 millions de personnes, pourraient demeurer autour des 45 degrés, selon Prakash Yadav Brahma, directeur du Département météorologique indien. Les images que vous découvrez ici illustrent ces conditions choquantes.