Pour la NASA, nous n’avons jamais été aussi proche de marcher sur Mars

88
PARTAGER
Voyager, Mars, NASA

L’agence spatiale américaine ambitionne d’atteindre Mars en 2030

Et si nous étions vraiment proche de voir un jour le premier homme fouler le sol martien, à l’image de nos parents et grands-parents qui furent les témoins d’un Neil Armstrong marchant sur le sol lunaire ? Vous n’y croyez pas vraiment ? Et pourtant, la NASA le pense : l’objectif d’envoyer un jour l’homme sur Mars pourrait être pour bientôt.

Et c’est Charles Bolden, le patron de la NASA et conseiller scientifique de Barack Obama, qui l’affirme ! Lors de la conférence annuelle sur le projet d’envoyer des hommes sur Mars qui s’est déroulée à Washington, le chef de l’agence spatiale américaine a dit ces mots : “Nous sommes en bonne voie pour pouvoir envoyer des astronautes américains sur Mars dans les années 2030.”

Une mission indispensable, inévitable et «proche du but»

Depuis que Charles Bolden s’est prononcé aussi ouvertement sur l’hypothèse d’un voyage vers Mars, le monde des astronomes amateurs et professionnels s’enthousiasme à l’idée que non seulement le projet semble avoir toute son importance pour l’agence spatiale américaine, mais qu’en plus, des efforts considérables sont faits pour atteindre cet objectif.

“Nous avons pour objectif et nous sommes en bonne pour pouvoir envoyer des astronautes américains sur Mars vers les années 2030. Il y a un consensus autour de cet objectif, et le plan est clair, abordable financièrement et durable”, expliquait-il lors de la conférence. “Je crois très clairement que nous n’avons jamais été aussi proches du but dans l’histoire l’humanité.”

Planète Mars

Crédit photo: Flickr – NASA Goddard Space Flight Center

Alors que cette nouvelle provoque un élan de curiosité, le chef de la NASA explique les raisons motivant un tel voyage. Affirmant que la Terre et Mars sont à bien des égards similaires, l’hypothèse d’un voyage vers la Planète rouge permettrait de comprendre son histoire mais aussi la nôtre, ainsi que de percer le mystère à propos d’une forme de vie sur d’autres planètes.

Des contraintes techniques à surmonter

Mais malgré l’apparition d’un consensus autour d’un voyage vers Mars, certaines contraintes techniques et humaines empêchent encore le projet de se concrétiser, même si de récentes recherches menée par la NASA semblent offrir quelques réponses.

D’abord, des contraintes techniques comme alimenter en énergie une capsule spatiale pour un voyage de longue durée ou encore envoyer une quantité suffisante de matériel demandera de développer des engins perfectionnés. Parmi les solutions retenues, l’énergie solaire reste la meilleure source d’énergie pour un voyage spatial habité de longue durée. La question du lanceur reste quant à elle posée.

Mais l’autre aspect est l’impact d’un voyage de longue durée sur l’équipage. Alors qu’une récente étude avance que les voyages et la vie spatiale expose les astronautes aux radiations cosmiques, dangereuses pour le cerveau, la NASA devra réfléchir sur l’usage de matériaux qui seraient à la fois légers et protecteurs. De plus, les conditions de vie dans un espace très réduit mettraient à rude épreuve la psychologie des astronautes. Un problème qu’une équipe de recherche de la NASA propose de résoudre par la biostase .

Source : Science Times , Forbes . Crédit photo principale : Pixabay – ChadoNihi