Cette armure liquide arrête les balles mieux que le Kevlar

107
0
PARTAGER
Matrix, armure liquide, stop, balles

Une armure futuriste plus efficace et plus facile à porter que les gilets pare-balles classiques

Des chercheurs en Pologne ont développé un liquide super-léger et flexible… jusqu’à ce que vous tiriez une balle dessus. Au moment de l’impact, leur Shear-Thickening Fluid (STF, liquide d’épaississement sous cisaillement fluide) spécialement conçu, se transforme en un solide qui est non seulement plus confortable que le Kevlar – le matériau le plus utilisé en armure pare-balles – mais offre également une meilleure protection contre les balles et autres projectiles.

Créé par le Moratex Institute of Security Technologies , le liquide est appelé liquide non newtonien. Contrairement aux liquides newtoniens ordinaires tels que l’eau, qui ne changent de structure que selon la température ou la pression, les liquides non newtoniens changent de viscosité selon la contrainte (force) mécanique. En d’autres termes, ils peuvent rapidement changer de forme liquide à solide lorsqu’ils sont frappés avec quelque chose de puissant, comme une balle perdue, par exemple (Voir cette vidéo pour mieux comprendre en image ).

“À l’heure actuelle, les gilets pare-balles en Kevlar font un bon travail pour bloquer les balles, mais le matériau près du corps qui sauve votre vie peut également se déformer jusqu’à quatre centimètres vers l’intérieur lors de l’impact, ce qui peut grandement blesser et même tuer le porteur”, explique le directeur adjoint de Moratex, Marcin Struszczyk. En effet, cela peut provoquer de graves blessures comme la fracture du sternum, un infarctus, une blessure mortelle à la rate, etc… “Grâce aux propriétés du liquide, grâce à la bonne formation de la plaquette, nous éliminons cent pour cent de la menace parce que nous avons réduit la déformation de quatre centimètres à un centimètre,” a-t-il ajouté, se référant à leur nouveau liquide.

L’institut est très discret sur ce qui compose leur liquide, mais ils ont révélé que lorsqu’il est installé dans un gilet, il est capable d’arrêter des balles tirées à 450 mètres par seconde. Et parce qu’une si grande surface du liquide devient solide lors de l’impact, cela disperse l’énergie du choc, ce qui signifie que les balles sont moins susceptibles de ricocher, mais aussi que le porteur ressente moins d’impact.

“Cela n’interfère pas ni ne change la façon de se déplacer […] cela augmente les habiletés motrices du porteur, accroît l’efficacité du processus de décision lors d’une mission à accomplir”, a déclaré Struszczyk.

Mais l’équipe polonaise n’est pas la seule à transformer des substances gélatineuses en armure de survie. Des scientifiques britanniques ont annoncé en 2010 qu’ils testaient un matériau pare-balles légers qui combine le Kevlar avec un STF. Et les Etats-Unis développent un liquide similaire qui contient des nanoparticules de céramique suspendues, qui durcissent lorsqu’il est frappé ou secoué.

Dans tous les cas de figure, les forces armées du monde entier seront bientôt mieux protégées pour faire face à l’ennemi.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz