Cette chaussure durable pour aider des millions d’enfants pauvres

255
PARTAGER
The Shoes That Grows, chaussures pour les enfants pauvres

La chaussure qui s’adapte à mesure que les pieds grandissent

Un homme a inventé des chaussures qui grandissent afin que les personnes les plus démunies puissent les utiliser pendant de très longues périodes sans avoir à vivre pieds nus. C’est l’inventeur américain Kenton Lee qui a eu l’idée de ces sandales à taille réglable, selon la longueur et la largeur des pieds. La chaussure dispose de cinq tailles différentes, assez pour chausser avec une seule et même paire les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans.

Baptisé The Shoe That Grows , la chaussure qui grandit, le projet de Kenton Lee a pour but de révolutionner la lutte contre la pauvreté. Lee eu l’idée de son invention en 2007, alors qu’il était dans une église au Kenya où il a vu une petite fille porter des chaussures trop petites pour ses pieds.

The Shoes That Grows, chaussures pour les enfants pauvres

The Shoe That Grows est l’un des premiers projets de Because International , une ONG qui propose des packages pour ceux qui souhaitent acheter des chaussures et les envoyer directement aux personnes dans le besoin. Les chaussures sont distribuées partout dans le monde avec l’aide d’organisations partenaires.

L’ONG s’explique sur le projet : “Il y a des enfants pieds nus partout dans le monde. Une organisation ou un organisme sans but lucratif peut en effet donner des paires de chaussures à tous ces enfants, mais justement, ce sont des enfants… Leurs pieds grandissent tout le temps et environ un an plus tard, leurs chaussures ne sont plus à leur taille. Qu’est ce qu’un enfant peut faire après ça ?”

Le projet envisage d’aider les “300 millions d’enfants” qui ne peuvent pas se permettre d’acheter des chaussures. Il faut savoir que selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 2,7 milliards de personnes sont infectées par les maladies parasitaires. Marcher pieds nus dans les régions tropicales favorise les risques d’infection et de transmission de maladies, comme l’ankylostomose. Cette dernière est une maladie parasitaire de l’intestin se traduit par une perte de sang (anémie) par un petit ver microscopique qui aspire de petites quantités de sang.

The Shoes That Grows, chaussures pour les enfants pauvres

Après une première campagne de distribution, l’organisation est prête pour en entamer une seconde. Le modèle est disponible en deux “tailles”. La première pour les enfants de 0 à 4 ans et la deuxième pour les enfants de 5 à 9 ans. Un don de 10$, permet d’envoyer une paire à un enfant dans le besoin. Actuellement, l’organisation distribue des sandales au Kenya, au Ghana, à Haïti et en Équateur via d’autres associations. L’initiative peut sembler pour certains dérisoire, mais ce genre de don tout simple peut changer la vie d’un enfant, sa santé mais également son bien-être.

The Shoes That Grows, chaussures pour les enfants pauvres

Sources : The Shoe That Grows , Facebook