Le témoignage à charge d’un ex-candidat de Mars One

33
0
PARTAGER
Mars One, Joseph Roche, controverse, arnaque

L’avenir de Mars One compromis par le témoignage d’un ancien candidat

Voilà qui va rendre le projet bien plus difficile. Un ex-candidat de Mars One nommé Joseph Roche, docteur en astrophysique à l’université de Dublin, critique sévèrement le projet porté par Bas Landorp. Une accusation qui se cumule aux critiques d’un voyage considéré comme impossible et suicidaire par la communauté scientifique.

Un projet qui serait une vaste arnaque

Retenu parmi les 100 derniers candidats de l’expédition , le docteur en astrophysique revient sur sa sélection et l’organisation du projet, dénonçant des moyens ayant l’apparence d’une arnaque : il n’a jamais rencontré l’équipe et les quelques conversations se sont faites par Skype.

En effet, dans un entretien diffusé récemment , le chercheur explique la situation : “Je n’ai jamais rencontré qui que ce soit de Mars One en personne. Ils disaient qu’il y aurait des entrevues pour être interviewés, qu’il y aurait des tests pendant plusieurs jours et cela semblait s’approcher d’un processus normal de sélection d’astronaute. Mais ensuite, ils nous ont fait signer une entente de confidentialité et les entrevues se sont transformées en un appel de 10 minutes sur Skype.”

De quoi refroidir les plus optimistes. Mais le pire, semble-t-il, est que le projet a surtout vocation à soutirer de l’argent aux candidats d’après le témoignage du Dr Roche, allant de l’achat de produits dérivés à d’importants dons, le but étant de gagner des points pour gagner sa place dans la capsule. Surprenant !

La campagne de crowdfunding Mars One :

Un projet controversé et irréalisable

Si certains diront que cela n’est qu’une affirmation manquant de preuves – et c’est peut-être vrai – le projet reste controversé, subissant les critiques de nombreuses organisations et personnalités scientifiques. Et à juste titre quand on écoute les arguments des détracteurs.

Sur le plan technique, Mars One se confronte à des problématiques que même les grandes agences aérospatiales comme la NASA n’arrivent pas encore à surmonter, tels que le poids de la capsule censée atterrir sur Mars ou encore les besoins logistiques que représente l’envoi d’une grosse équipe d’astronautes.

Sur le plan humain, là aussi, le projet souffre de sérieuses lacunes. Programmer l’envoi d’êtres humains dans l’espace pendant plusieurs mois implique des risques considérables aussi bien pour la santé physique que mentale des astronautes, sachant que le processus de sélection pour passer quelques semaines dans l’ISS est très exigeant. Un voyage alors sur Mars dans un espace bien plus réduit et pour une durée de sept mois semble parfaitement irréalisable au regard des conditions de recrutement expliqués par Joseph Roche.

Mais le projet, avant même d’être confronté à ces questions, souffre d’un manque croissant de crédibilité qui ne cesse d’être pesant. La société Endemol semble même s’être retirée du projet, d’après le Daily Mail . De quoi mettre en péril l’avenir de cette expédition, dont le financement semble reposer grandement sur la revente des droits de diffusion.

Sources : The Daily Mail (1) , The Daily Mail (2) , Medium

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz