fbpx
Accueil La Newsly Room International Facebook vend accidentellement les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs

Facebook vend accidentellement les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs

0
98
Source : Pixabay. Facebook veut interdire les contenus promouvant le nationalisme et le séparatisme.

Le réseau social le plus utilisé de la planète est depuis le début de cette année dans la tourmente. D’abord accusé de pousser le bouchon trop loin en favorisant le partage de données d’utilisateurs entre Facebook, WhatsApp et Instagram si l’on veut continuer à utiliser ces applications, le géant de Palo Alto doit faire face à un scandale lié à la vente accidentelle des numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs 2021 s’annonce plus que mouvementé pour le groupe américain.

Rien ne va plus chez Facebook

En début de semaine, un nouveau scandale a éclaté aux Etats-Unis, où par erreur, Facebook a commercialisé les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs à un utilisateur, qui les revend désormais sur le darknet et sur Telegram.

Facebook, native content, fil actualite

Quels pays sont concernés ?

On compte parmi les utilisateurs, les ressortissants de la France, des États-Unis, du Canada, Royaume-Uni, Australie et de 15 autres pays.

Un joli pactole quand-même

Bien que Facebook se défende d’avoir volontairement vendu ces numéros de téléphone au pirate en question, le groupe réalise tout de même une belle opération financière. En effet chaque numéro de téléphone est vendu par Facebook à 20 euros. Et une telle vente lui aura donc généré pas moins de 10 milliards de dollars.

facebook, nom, startup

Pas sûrs qu’ils soient près à rembourser cet argent. Même s’il est question de vos, de nos numéros de téléphonique.

Que risque-t-on ?

Tout comme on peut usurper l’identité d’une personne, grâce à des techniques spéciales, on peut usurper le numéro de téléphone d’un tiers. On vous laisse imaginer les dégâts que cela peut causer, si cette technique est employée par un pirate ou une organisation criminelle.

Avec sa plateforme de jeux vidéo, Facebook veut concurrencer Twitch. Crédit photo : Pxhere

Le problème Facebook

On ne le dira jamais assez, mais si un produit est gratuit, c’est que c’est vous le produit. Du coup, il est tout sauf surprenant de voir ce que fait le réseau social des données de ses utilisateurs, qui ont accepté cette utilisation de leurs informations privées, en cochant et de facto, acceptant les fameuses Conditions Générales d’Utilisation (CGU).

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici