L’imbroglio autour de l’existence du racisme institutionnalisé dans la police a une nouvelle fois fait une victime. Il s’agit du producteur de musique Michel Zecler, basé à Paris et qui a sauvagement été attaqué et amoché par des agents de la police française. On voit une vidéo capturée par des caméras de surveillance, à l’intérieur de laquelle l’homme noir se fait agresser dans son studio d’enregistrement et même dans la rue, par des agents des forces de l’ordre apparemment bien remontés contre lui.

Que s’est-il réellement passé ?

La réalité des faits, diffère selon qu’il s’agisse de l’angle de Michel Zecler ou des policiers, que l’on choisit de prendre. Cependant, les caméras de surveillance donnent raison à la version du producteur de musique, qui soutient n’avoir rien fait de répréhensible méritant une telle correction de la part de ces 3 policiers.

Cet incident survient quasiment une semaine après l’assassinat par des vigiles d’un supermarché Carrefour de Porto Alegre, d’un homme noir âgé de la quarantaine.

Comme le rapporte le Huffington Post, Michel Zecler a été copieusement allumé et battu par des policiers à l’intérieur de son studio d’enregistrement situé XVIIe arrondissement de Paris. Il a ensuite été traîné de force par terre dans la rue, où il a encore reçu une sévère fessée toujours de la part des policiers.

Des vidéos de surveillance + des vidéos amateur ont fait le tour du monde. Elles ont été visionné plus de 14 millions de fois depuis samedi 21 novembre dernier, jour où s’est produit l’incident.

Acte à caractère raciste ?

Pour l’heure l’IGPN, la police des polices, s’est saisie du dossier et les policiers mis en cause ont été suspendus sans solde. L’enquête en cours permettra d’établir les circonstances exactes de cet incident qui soulève à nouveau la corde raciste en France.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici