Accueil Santé Ebola : deux traitements inédits génèrent un taux de survie de 90...

Ebola : deux traitements inédits génèrent un taux de survie de 90 %

Le virus Ebola - Crédits photo : Flickr

La maladie à virus Ebola est l’une des plus graves qu’ait connu notre planète au cours de 50 dernières années. Fièvre hémorragique dont les symptômes de base sont proches de ceux d’une grippe banale, elle décime les populations sur le continent africain depuis quelques mois et des cas ont même été répertoriés en Occident. Deux nouveaux traitements prometteurs pourraient aider à guérir la maladie. Ceux-ci offrent un ahurissant taux de survie de 90 % !

Face à Ebola on a pas vraiment beaucoup d’armes de riposte

La prise en charge de la maladie à virus Ebola est assez complexe. Depuis la déclaration de la première épidémie depuis 50 ans au Libéria en 2016, diverses sociétés savantes et pharmaceutiques se sont penchées sur son étude en vue de proposer un traitement curatif, ou au mieux un vaccin.

Or après des dizaines de tentatives et divers échecs, on se retrouve presque à la case départ, sans armes pour lutter contre cette maladie mortelle. Cependant, deux traitements assez inédits viennent d’être annoncés et pourraient bien permettre d’inverser la vapeur dans la lutte contre Ebola.

Deux nouveaux traitements pour guérir Ebola

Co-financée par les autorités sanitaires américaines, une étude clinique menée en République démocratique du Congo a permis de faire renaître de l’espoir dans la lutte contre Ebola.

En effet, elle a abouti à la création de deux médicaments qui accroissent le taux de survie désormais statué à 90 % d’après les chercheurs sur place. Nommés REGN-EB3 et mAb114, ces traitements curatifs « sont les premiers médicaments qui, dans le cadre d’une étude scientifique solide, ont clairement montré une diminution significative de la mortalité chez les personnes atteintes du virus Ebola » précisait à l’AFP Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses et des allergies.

Pour l’heure il n’est cependant question que d’espoir et du lancement d’études cliniques en vue d’évaluer la capacité du médicament à prendre en charge efficacement Ebola.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here