Accueil La Newsly Room International La santé des migrants qui quittent leur pays

La santé des migrants qui quittent leur pays

124
PARTAGER
Source : Pixabay. Les problèmes de santé des migrants.

Le deuil culturel de l’exil correspond à la perte de structures sociales, de valeurs culturelles, de rituels communautaires, de relations avec d’autres personnes par les migrants. Répondre aux besoins de soins de santé des personnes touchées peut contribuer à la sécurité et à la réadaptation.

Dans le monde, le nombre de migrants est estimé à 68,5 millions. La plupart de ces personnes restent proches de leur pays d’origine. Ceux qui ont des ressources financières peuvent aller plus loin. Les pays accueillant le plus grand nombre de migrants sont la Turquie, le Pakistan, l’Ouganda, le Liban, l’Iran, l’Allemagne et le Soudan. Les migrants comprennent les demandeurs d’asile, les réfugiés et les personnes victimes de torture.

Quels sont les obstacles à la fourniture de soins de santé aux migrants ?

Les migrants sont souvent confrontés à des obstacles. Les règles de droit peuvent être complexes. Les personnes originaires de pays où les services de santé sont structurellement différents peuvent avoir des attentes différentes.

Voici une vidéo parlant de la santé des migrants :

Le manque de confiance constitue un véritable obstacle. Les personnes qui ont été victimes de torture sont souvent réticentes à la divulgation d’informations personnelles et peuvent éviter l’interrogation du personnel d’un établissement. Développer la confiance en expliquant pourquoi des informations particulières sont nécessaires, est une étape essentielle.

Quels problèmes de santé les migrants rencontrent-ils ?

Les migrants peuvent présenter des signes et des symptômes similaires à ceux de la population hôte, mais les maladies les plus courantes sont parfois différentes. Selon le pays d’origine de la personne et son voyage vers et dans le pays d’accueil, le risque de tuberculose, VIH, paludisme, rougeole et méningite peut être accru. Les migrations massives incarnent un danger sanitaire majeur.

Les conditions de la peau, les infestations, l’anémie, les carences en vitamines et une mauvaise alimentation peuvent résulter de mauvaises conditions de vie. D’autre part, les traumatismes violents peuvent également provoquer des lésions musculo-squelettiques.

Source :

BMJ