Accueil La Newsly Room Trois surveillants d’un centre pénitentiaire attaqués par un vétéran du djihad allemand

Trois surveillants d’un centre pénitentiaire attaqués par un vétéran du djihad allemand

119
0
PARTAGER
Source : chrisreadingfoto - Pixabay

Au sein du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, trois gardiens ont été attaqués par un vétéran du djihad allemand, nommé Christian Ganczarski, armé d’une lame blanche. L’agression a eu lieu ce jeudi 11 janvier.

Pour rappel : Christian Ganczarski a été condamnée en 2009 à 18 ans de réclusion criminelle. Ce dernier avait été jugé pour complicité dans la réalisation d’un attentat ayant eu lieu dans la synagogue de la Ghriba, à Djerba, en Tunisie. Il était également connu pour être un proche de Ben Laden.

Voici un petit résumé des faits, proposé par BFMTV :

3 blessés légers

Selon les premiers éléments de l’enquête, quatre surveillants se sont rendus à la cellule de Christian Ganczarski, djihadiste aujourd’hui âgée de 51 ans. Ce dernier demandait à passer un appel téléphonique. Au moment où les surveillants ont ouvert la cellule, le détenu s’est précipité sur trois d’entre eux, armé d’une lame de rasoir et d’une paire de ciseaux à bouts ronds.

Ces gardiens se sont retrouvés avec des blessures légères, superficielles, au niveau du cou, de la poitrine ou du cuir chevelu. Évidemment, Christian Ganczarski a été neutralisé et une enquête est actuellement en cours.

Un mobile peu compréhensible

Actuellement, le mobile de cette agression est inconnu. Tout ce que l’on sait c’est que Christian Ganczarski devait être jugé devant un tribunal de Douai (dans le Nord) le 17 janvier. Son extradition vers les États-Unis devait, ainsi, être décidée ce jour-ci. En effet, la justice américaine souhaite interroger cet homme sur son éventuelle implication dans l’attentat du 11 septembre 2001.

Selon une source de l’enquête, il est possible que l’agression de ce jeudi ait eu un but « extrémiste », mais également qu’elle ait constitué une simple stratégie pour annuler son extradition vers les États-Unis.

Source :

Le Monde

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar