Accueil La Newsly Room Business Le prochain marché publicitaire est-il celui de la réalité virtuelle ?

Le prochain marché publicitaire est-il celui de la réalité virtuelle ?

69
0
PARTAGER
Publicité dans la réalité virtuelle

La réalité virtuelle pourrait rapidement devenir le prochain canal de publicité majeur pour les publicitaires. En effet, derrière toutes les applications de la réalité virtuelle, les possibilités d’intégrer de la publicité sont illimitées.

Énormément d’attention est portée à la réalité virtuelle (VR) et il y a une raison à cela. Cette technologie multimédia immersive promet un nouvel univers de divertissement en trois dimensions, qui est d’engager et d’enthousiasmer les utilisateurs à un tout autre niveau. Elle n’en est qu’à ses débuts, mais la réalité virtuelle gagne rapidement l’attention de tous. En 2016, cette technologie a explosé avec l’arrivée des casques à réalité virtuelle et les vidéos en réalité augmentée. Les requêtes sur Google sur la réalité virtuelle ont quadruplé en 2015. Ce nouveau support semble être la prochaine révolution technologique, et les publicitaires et annonceurs ont toutes les raisons de suivre le mouvement.

Le prochain marché publicitaire sera-t-il celui de la réalité virtuelle ? De la même façon qu’elle va révolutionner le marché de l’immobilier , la réalité virtuelle va chambouler toute l’industrie de la publicité. On vous explique pourquoi.

Les promesses de la VR

La réalité virtuelle était il y a encore peu de temps de la science-fiction. Aujourd’hui, c’est une réalité qui n’a rien de virtuel. Cela s’explique par l’omniprésence et la qualité des appareils mobiles. Avec un simple bout de carton , nous pouvons même tous aujourd’hui transformer nos smartphones en casque de réalité virtuelle.

Cardboard, réalité virtuelle

Le casque Cardboard

Fut un temps où la vidéo classique était le moyen le plus immersif pour raconter quelque chose. Mais même avec une télévision dotée de la meilleure résolution, le spectateur ne fait que regarder. Il ne vit pas la vidéo. La promesse de la réalité virtuelle est ce que l’industrie appelle la “présence”. La notion de présence est considérée comme centrale en réalité virtuelle. Elle est traditionnellement définie par la perception psychologique d’être “là”, à l’intérieur de l’environnement virtuel et dans lequel la personne est immergée.

Les caméras VR peuvent capturer toute l’expérience d’un lieu, chaque coin, chaque angle. Dans un avenir pas si lointain, de telles caméras captureront des expériences partout dans le monde. Qu’est-ce que cela signifie pour le public ? Que diriez-vous d’avoir accès aux meilleures places à tous les événements sans bouger de chez vous ? De voir un match de NBA comme si vous étiez assis près du parquet ? D’assister à un concert de U2 qui passe à Londres ? De profiter d’un opéra à La Scala de Milan ? Ou la chance de visiter les plus beaux endroits sur terre, dans le confort de votre maison ? La réalité virtuelle est la chose la plus proche que nous avons de la téléportation, ce qui permet un engagement plus poussé qu’il ne l’a été possible jusqu’à présent.

La réalité virtuelle est la chose la plus proche que nous avons de la téléportation

L’univers de la publicité souffre depuis quelques années d’un ralentissement créatif. Après la communication digitale aujourd’hui bien installée, l’avènement de la réalité virtuelle va constituer la promesse d’un renouveau pour les annonceurs. En effet, l’efficacité d’un message publicitaire repose sur trois facteurs : l’identification, l’interactivité et l’engagement. La réalité virtuelle répond aux trois.

Un potentiel bien réel

Pour les créateurs de contenu, le potentiel de la réalité virtuelle est immense, mais il va falloir un changement de mentalité. La réalité virtuelle permet aux spectateurs de participer activement, ils peuvent regarder où ils veulent. Ainsi, plutôt que de faire passer un message image par image (comme dans une publicité à la télévision ou avant une vidéo YouTube), la marque devra créer un monde à part entière. Cela rend la réalité virtuelle un outil incroyablement puissant pour créer l’empathie. Quand un spectateur a l’impression d’être présent, il a davantage conscience de la situation. Le message devient plus percutant.

Casque réalité virtuelle

Crédit photo: Wikimedia – Arturo Pardavila III

Le consommateur vivra la publicité. Les marques vont pouvoir le placer au cœur du processus créatif, et il aura l’impression de ne plus être passif, il se sentira plus impliqué, s’identifiera mieux et développera plus facilement de l’affinité pour la marque et son activité.

Avec un casque sur les yeux, l’expérience de réalité virtuelle exige toute l’attention d’un utilisateur, quelque chose que les ordinateurs portables et les téléphones ne peuvent pas toujours atteindre. C’est un attrait extrêmement convaincant pour les annonceurs actuellement aux prises avec des problèmes de visibilité, de fraude et de banner blindness . Avec une visibilité quasi garantie grâce à la réalité virtuelle, nous sommes susceptibles de voir les marques embrasser ce support si elles cherchent à avoir un fort impact sur leurs campagnes.

Des startups se sont déjà spécialisées dans la publicité en réalité virtuelle. C’est le cas de MediaSpike et Airvertise. La première conçoit des applications de publicité et s’est spécialisé dans l’immersion. Elle est arrivée sur le marché de la publicité pour apporter du contenu sponsorisé pour des jeux basés sur des smartphones et des tablettes. L’entreprise réfléchit à présent comment des panneaux publicitaires, des vidéos et d’autres types de placement de produit peuvent s’insérer dans le monde virtuel.

De son côté, Airvertise se spécialise dans la conception d’applications en 3D pour la publicité. La société réalise des modèles en 3D, s’intégrant dans des espaces réels, un peu comme les Pokémon dans le jeu Pokémon Go. Ces applications sont visibles depuis un smartphone ou des lunettes de réalité augmentée (voir la vidéo ci-dessous).

Autre application que les marques pourront utiliser, le V-commerce. Le V-commerce est un magasin virtuel où le client pourra faire ses achats sur un espace en réalité virtuelle.

Vidéo à 360 degrés vs réalité virtuelle

Sur YouTube ou sur Facebook, les vidéos à 360° sont présentes depuis un certain temps déjà. Ainsi les téléspectateurs peuvent voir la vidéo sous tous les angles en faisant glisser l’image avec leur souris ou leur doigt, sans avoir besoin de casque. De plus en plus de vidéo à 360° sont téléchargées sur YouTube et Facebook. Les marques ont pris le phénomène à bras le corps et commencent à filmer les grands événements de cette façon ou font preuve de créativité avec des publicités novatrices.

BMW a utilisé cette technologie pour une publicité comportant une course de voitures à 360 degrés . AT&T a simulé un accident de voiture pour faire passer un message contre le téléphone au volant.

La réalité virtuelle rend l’expérience de la vidéo à 360 degrés meilleure en ajoutant de la profondeur. Lorsqu’on regarde ces vidéos avec un casque VR, les images sont en trois dimensions, ce qui ajoute à la sensation d’immersion. En plus de cela, la technologie du binaural audio permet aux gens d’entendre le son de toutes les directions, tout comme dans le monde réel.

Sur YouTube, les créateurs utilisent ce support pour créer une expérience qui transporte le spectateur à travers le sport, l’actualité, l’éducation, et la mode. Vous pouvez désormais sentir le petit picotement dans votre estomac lorsque vous êtes assis dans le cockpit d’un jet dans un escadron aérien acrobatique. Le New York Times met les téléspectateurs dans les chaussures d’enfants déplacés à travers le monde. Des excursions virtuelles permettent aux enseignants d’emmener leurs élèves dans des lieux qu’un bus scolaire ne peut pas. Les fashionistas peuvent s’asseoir sur un siège au premier rang des derniers défilés de Jason Wu , Hugo Boss , et Dior .

Des questions restent en suspend…

Avec une expérience numérique beaucoup plus immersive, les publicités pourront être subtilement incorporée dans la réalité virtuelle pour un engagement plus efficace de l’utilisateur. Tout comme le native advertising a décollé récemment, avec une forte croissance sur le mobile, est ce que les annonces natives vont dominer la réalité virtuelle ?

À ce stade, il est trop tôt pour dire exactement quel type de publicité va dominer dans la réalité virtuelle. Les publicités pourront apparaître comme des versions plus sophistiquées de publicités standard (comme une publicité en 3D ou interactive), ou bien prendre la forme d’un placement de produit.

Alors que la consommation des médias continue de changer, il faut modifier la façon dont nous commercialisons le contenu.

Aussi, le défi de la réalité virtuelle n’est pas encore à la portée de toutes les marques. Selon Tom Dunlap , le directeur de production de la société 72andSunny, “lorsque vous produisez une vidéo dans un environnement à 360 degrés, cela augmente les coûts de postproduction de manière exponentielle. Le coût d’une vidéo peut atteindre 1 million de dollars.”

Autre question, de taille, est ce que le public va adopter le casque à réalité virtuelle ? Est-il prêt à visionner du contenu avec un écran à quelques centimètres de ses yeux ? Un rapport estime que d’ici 2018, quelque 25 millions de casques de réalité virtuelle et augmentée seront vendus aux consommateurs dans le monde. Une autre étude prévoit que le marché de la réalité virtuelle et augmentée pourrait générer 120 milliards de dollars de revenus d’ici 2020.

Crédit photo principale : Pixabay – HammerandTusk

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz