Accueil La Newsly Room Géopolitique Attentat de Nice: un camion fonce dans la foule et fait au...

Attentat de Nice: un camion fonce dans la foule et fait au moins 84 morts

166
PARTAGER
Camion, attentat de Nice

Scènes atroces sur la promenade des Anglais: pour la fête nationale, un homme armé a foncé sur la foule avec un camion faisant plus de 80 morts.

EDIT 15 juillet: Le bilan s’élève pour l’heure à 84 morts et 18 blessés en état “d’urgence absolue”. Tandis que le feu d’artifice venait de toucher à sa fin, la foule était encore dense à ce moment, avec des Niçois mais aussi de nombreux touristes. La liste des morts et blessés n’a pas encore été officiellement précisée, mais les autorités ont déjà confirmé que de nombreux enfants faisaient partie des victimes.

Un camion a percuté la foule rassemblée qui regardait le feu d’artifice du 14 Juillet à Nice, provoquant une horrible scène de carnage sur la promenade des Anglais.

Des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des dizaines de personnes ensanglantées gisant dans la rue où le camion a roulé à travers la foule. Le nombre de morts, initialement estimé à 30 personnes, a augmenté et le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti fait état de 84 morts et 50 blessés dont 15 en “urgence absolue”.

Le chauffeur abattu

Le sous-préfet des Alpes-maritimes, Sébastien Humbert, a indiqué que le camion “a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd.”

Le camion a roulé sur une distance de 2 kilomètres à travers la foule, selon France Info . Le chauffeur est ensuite descendu du véhicule et a ouvert le feu sur la foule. Toujours selon Sébastien Humbert, “il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu”. Dans le camion se trouvaient également des armes et des grenades.

Les autorités françaises n’ont pas encore appelé ce tragique événement une attaque terroriste, mais l’unité anti-terroriste du parquet de Paris a repris l’enquête .

“C’était une soirée cool…”

Sur le site Medium , Fabien Lallemand, un journaliste de Nice-Matin, témoigne de la scène:

“[…] Une fraction de seconde plus tard, un énorme camion blanc filait à une allure folle sur les gens donnant des coups de volant pour faucher un maximum de personnes. Ce camion de la mort est passé à quelques mètres de moi et je n’ai pas réalisé.”

“J’ai vu des corps volaient comme des quilles de bowling sur son passage. Entendu des bruits, des hurlements que je n’oublierai jamais. J’étais tétanisé. Je n’ai pas bougé. J’ai suivi ce corbillard des yeux. Autour de moi, c’était la panique. Les gens couraient, criaient, pleuraient. Alors, j’ai réalisé. Et j’ai couru avec eux.”

Scènes de panique

Plusieurs témoins ont partagé des vidéos de la foule fuyant dans la panique, ainsi que des photos montrant une traînée de cadavres laissés gisant sur le sol après le passage du camion.

Christian Estrosi, l’ex-maire de Nice, a recommandé aux gens de rester cloîtrés chez eux, et a estimé qu’il pourrait y avoir “des dizaines” de victimes.

La Gendarmerie Nationale a demandé aux internautes de ne pas partager des informations non confirmées ou des images choquantes de la scène sur les médias sociaux.