La Norvège dit stop à la déforestation: un engagement inédit !

127
PARTAGER

Deforestation Zero: la Norvège a pris l’engagement de ne plus acheter de produits ayant un impact sur la déforestation.

Le gouvernement norvégien a promis que le pays allait devenir le premier au monde à s’engager pour la « déforestation zéro ». La Norvège a indiqué qu’elle allait maintenant « imposer des exigences pour veiller à ce que les marchés publics ne contribuent pas à la déforestation de la forêt tropicale. »

Cela signifie que la commission norvégienne pour l’énergie et l’environnement a demandé au gouvernement d’exclure tout contrat des marchés publics qui provient d’une entreprise contribuant de près ou de loin à la déforestation de la forêt tropicale.

Déforestation

Crédit photo: Flickr – Jami Dwyer

De nombreux produits couramment utilisés dans le monde sont liés à la déforestation de la forêt tropicale, comme l’utilisation de bois exotique, la culture du soja ou la consommation d’huile de palme que l’on retrouve dans beaucoup de produits que nous mangeons. La Norvège n’en achètera plus. Le pays va privilégier des biens et services qui excluent l’abattage incontrôlé des arbres.

« C’est une victoire importante dans le combat pour la protection de la forêt tropicale. Au cours des dernières années, un certain nombre d’entreprises se sont engagées à cesser l’achat de biens pouvant être liés à la destruction de la forêt tropicale », a déclaré Nils Hermann Ranum de la Rainforest Foundation Norway, une organisation qui a collaboré avec le gouvernement pour que cet engagement voit le jour. « Jusqu’à présent, cela n’a pas été compensé par des engagements similaires de la part des gouvernements. Ainsi, il est très positif que l’État norvégien suive cet exemple avec les mêmes exigences en matière de marchés publics. »

La Norvège ne compte pas marcher seule contre la déforestation

L’engagement que prend la Norvège est exceptionnel, et inédit. Mais la Rainforest Foundation Norway ne pense pas que les choses devraient en rester là. Le pays scandinave appelle les autres nations à faire de même, en particulier le Royaume-Uni et l’Allemagne, avec lesquels le gouvernement norvégien a fait une déclaration commune lors du sommet climatique de l’ONU à New York en 2014 sur la question de la déforestation.

Lors de la conférence, les trois nations avaient déclaré qu’elles voulaient « promouvoir les engagements nationaux qui encouragent les chaînes d’approvisionnement sans déforestation, y compris par le biais des politiques de marchés publics évitant les produits tels que l’huile de palme, de soja, le bœuf et le bois. » La Norvège maintenant engagée, cette dernière veut que ces autres nations passent également le cap.

Déforestation

Crédit photo: Flickr – crustmania

La Norvège très engagée pour la planète

La Norvège est très active et mène des actions concrètes en faveur de l’environnement. Ces dernières années, le pays a prouvé qu’il souhaitait avancer sur la question de la déforestation: en 2014, la Norvège a promis au Liberia 150 millions de dollars pour arrêter de couper des arbres d’ici 2020. En 2015, la Norvège a décidé de verser au Brésil la dernière tranche d’une récompense d’un milliard de dollars pour avoir préservé sa forêt tropicale. En 2010, le pays avait passé un accord avec l’Indonésie pour que le gouvernement indonésien instaure un moratoire de deux ans sur les permis de déforestation. La Norvège s’était engagée à consacrer jusqu’à un milliard de dollars à la préservation des forêts locales.

Un engagement fort, mais polémique

Bien évidemment l’engagement pris par la Norvège de cesser de contribuer à la déforestation dans le monde est un exemple à suivre et un geste fort. Mais il ne faut pas oublier que la Norvège est toujours l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole et de gaz. La Norvège a longtemps exploité les énormes réserves qui se trouvaient dans la mer du Nord, et est maintenant passée à celles découvertes dans la mer de Barents , à la limite du cercle polaire arctique.

On retiendra tout de même que la Norvège souhaite également vendre uniquement des voitures électriques à partir de 2025 , comme elle l’annonçait plus tôt ce mois-ci.

Crédit photo principale : Pixabay – stux