Accueil La Newsly Room Langues Mark Zuckerberg tente de séduire la Chine en parlant Mandarin

Mark Zuckerberg tente de séduire la Chine en parlant Mandarin

192
PARTAGER
Mark Zuckerberg parle chinois, Tsinghua

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a fait un discours de 20 minutes en Chinois afin d’accentuer son opération séduction envers Pékin

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, accentue ses efforts pour séduire la Chine. Alors qu’il avait déjà démontré ses talents linguistiques il y a exactement un an, avec un niveau de chinois d’un enfant de 7 ans , il a récemment rencontré le président chinois, il lit de la science-fiction chinoise , et bien sûr, il s’essaie publiquement à maîtriser le mandarin.

En effet, Zuckerberg est allé encore plus loin en offrant un discours long de 20 minutes, entièrement en mandarin, à l’Université de Tsinghua à Pékin. Armé d’un simple t-shirt gris, quelques années d’étude de la langue, et ce qui semble être quelques notes de vocabulaire sur un écran situé près du sol, Zuckerberg s’est courageusement, et maladroitement, exprimé en Chinois pour discuter de l’histoire de l’origine de Facebook , et sa conviction qu’une société doit avoir un “fort sens de la mission”. Le discours intervient un an après avoir fait un question-réponse de 30 minutes en Chinois, également à Tsinghua, où il siège au conseil d’administration de l’université d’économie et de gestion.

Voici l’intégralité du discours, avec des sous-titres en anglais:

I just gave my first ever speech in Chinese at Tsinghua University in Beijing — on why you need a strong sense of mission to change the world.

This was also my first real speech in any language sharing how I started thinking about Facebook's mission, what has kept me going through challenging times and what our mission means now looking ahead for our community of 1.5 billion people.

This video also has English subtitles and you may find it interesting if you're thinking about building something or are interested in Facebook's history.

The themes of believing in your mission, caring more deeply than anyone else and always looking ahead are relevant to anything you might build.

Last year I joined the board of Tsinghua's School of Economics and Management. This is a great center of innovation and many of the students here will become global leaders in technology, business and government. It's an honor to have the opportunity to help this university and talk with its students. I look forward to coming back again next year!

Posté par Mark Zuckerberg sur samedi 24 octobre 2015

Deux choses que vous demandez peut-être à ce moment: premièrement, est-ce que le mandarin de Zuckerberg est bon ? Deuxièmement, pourquoi se donne t’il tant de mal pour un pays qui bloque activement Facebook ? Nous avons les réponses.

Le Chinois de Mark Zuckerberg est-il bon ?

Zuckerberg présente clairement les qualités les plus importantes d’une personne apprenant une langue avec succès: une solide éthique de travail, l’acceptation des erreurs inévitables, et de l’audace.

Après son intervention de l’année dernière à Tsinghua, l’agence Nouvelles de Chine avait salué, de manière diplomatique, la performance du PDG de Facebook qui avait décidé d’apprendre une langue si difficile à l’âge de 30 ans. “Même si la prononciation n’est pas encore standard, c’était suffisant pour surprendre tout le monde”, jugeait-elle .

Mais sa prononciation reste un problème majeur. Son fort accent américain, l’utilisation imprécise des sonorités de mandarin, et le fréquent mélange de sons semblables rendent difficile sa compréhension. Mais malgré quelques hésitations et fautes grammaticales, Mark Zuckerberg a visiblement fait des progrès en chinois.

Si l’on prend en compte le discours de Jack Ma, le fondateur d’Alibaba qu’il a donné en anglais à Davos cette année , Zuckerberg a un long chemin à faire pour obtenir l’équivalent en Mandarin. Mais il est largement sur la bonne voie, et semble lui-même profiter à fond.

Facebook n’est-il pas bloqué en Chine ?

La sinophilie de Zuckerberg est aussi beaucoup plus que simplement communiquer en mandarin: il envoie un message clair à la Chine. Lors d’une visite aux États-Unis, le président chinois Xi Jinping aurait passé plus de temps avec Zuckerberg qu’il a fait avec d’autres chefs d’entreprise américains, parce que les deux parlaient en chinois. Et tandis que l’accès à Facebook reste bloqué en Chine continentale (facilement contournable avec un VPN ), Facebook a beaucoup d’opportunités commerciales là-bas.

Les services publicitaires de Facebook sont évidemment parmi les plus grosses opportunités. Les compagnies chinoises qui développent les marques pour leurs clients dans le monde voudront utiliser les publicités Facebook pour atteindre des clients sur de nouveaux marchés. Facebook a loué l’année dernière des bureaux à Pékin pour établir un bureau des ventes publicitaires et, éventuellement, pour fournir un siège pour les “milliers” de développeurs qu’il a là bas.

Selon Sheryl Sandberg, la directrice des opérations (COO) de Facebook, les activités de l’entreprise en Chine sont “en plein essor” .

L’offensive de charme de Zuckerberg fait écho en Chine. Les actualités gérées par l’Etat ont adopté Facebook , même si leurs propres citoyens ne peuvent pas voir leurs messages.

Mais même avec tout cela, il reste peu probable que le gouvernement va débloquer l’accès à Facebook à moins que la compagnie, comme d’autres sociétés Internet américaines l’ont fait , accepte de se conformer aux règles strictes de censure de la Chine.