Quand l’éclipse vire au rouge sang

La moitié du monde a vu le ciel devenir sombre lorsque la Terre a bloqué la principale source de lumière de la pleine lune dans la nuit de dimanche à lundi. Mais ensuite, la lumière du soleil déviée par l’atmosphère de la Terre a donné à la lune son étrange couleur rouge.

Ce que le monde a pu voir pendant un peu plus d’une heure à partir de 3h11 (heure française) est un phénomène rare, appelé “Super Lune de sang”. La dernière fois qu’il a été observé était en 1982.

Une super lune est lorsque la lune, en raison de son orbite elliptique, est à son périgée, c’est à dire son point le plus proche de la Terre. Elle apparaît ainsi 14% plus grande que quand elle est à sa distance la plus éloignée. Une super lune de sang survient lorsque, au cours de son périgée, la Lune subit une éclipse totale.

La couleur rouge du sang est le résultat de la diffusion Rayleigh . Ce processus donne au ciel sa couleur bleue, et il se produit parce que les nombreuses longueurs d’onde de la lumière qui composent la lumière du soleil sont sélectivement diffusée par les particules dans l’atmosphère terrestre. Les courtes longueurs d’onde sur le côté violet d’un arc-en-ciel sont dispersées plus facilement que le côté rouge. Ainsi, la lune devient rouge parce qu’il s’agit de la lumière qui s’échappe le plus de l’atmosphère de la Terre.

Cette super Lune de sang est donc le résultat de la conjonction rare de deux phénomènes astronomiques.

Contrairement à une éclipse solaire, l’éclipse lunaire est un phénomène astronomique qui se produit à peu près au même moment dans toutes les parties du monde où elle est visible. Selon la Nasa, la prochaine super lune ne se produira pas avant 2033.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici