Un français parmi les 6 personnes en mission sur Mars… à Hawaï

Six recrues de la NASA ont commencé une expérience d’isolement d’un an pour simuler l’expérience de ce que serait la vie pour nos premiers colons sur Mars. Ils sont entrés dans un dôme sur le versant nord du volcan Mauna Loa à Hawaï vendredi après-midi, où ils vivent dans des quartiers étroits, sans nourriture fraîche, sans air frais, sans aucune intimité, et aucun contact physique avec le monde extérieur que ce soit.

Appelée HI-SEAS IV , l’expérience sera la plus longue mission jamais tentée pour simuler un vol spatial grande distance habité. Alors que la NASA a déjà effectué de telles expériences longues de quatre et huit mois, il est estimé que les humains prendront entre un et trois ans pour voler vers Mars, afin d’avoir une idée de ce que les premiers colons devront traverser, ils auront besoin de le faire pour au moins 12 mois dans ce petit dôme, qui mesure seulement 11 mètres de diamètre et 6 mètres de haut.

À lire aussi : Pour la NASA, nous n’avons jamais été aussi proche de marcher sur Mars

Selon la BBC , les six recrues (trois hommes, trois femmes) comprennent quatre Américains (un pilote, un architecte, un journaliste et un pédologue), un astrobiologiste français, et un physicien allemand. Ils devront garder leurs combinaisons spatiales en permanence pour simuler la vie sur un vaisseau spatial, et recevront chacun un lit de couchage et un bureau dans leurs chambres collectives.

Une fois par semaine, l’équipage sera autorisé à se dégourdir les jambes à l’extérieur pour mener des expériences, comme ils le feraient en dehors du vaisseau spatial sur une voyage réel sur Mars, et ils seront autorisés à communiquer avec le centre de contrôle de la mission, à leurs familles, et au public par voie électronique, mais devront programmer un délai pour simuler combien de temps cela prendrait à un message de voyager de Mars à la Terre.

L’expérience sert à la fois à observer la façon dont les recrues vont faire face individuellement au manque d’intimité, vivre avec des approvisionnement tels que le thon et le fromage en poudre, et passer du temps loin de leurs proches, mais aussi observer la manière dont ils vivent au sein d’un groupe dans un si petit espace. Des chercheurs de l’Université de Hawaï à Manoa suivront leur évolution pour les 12 prochains mois.

À lire aussi : Rencontrez les 100 personnes qui espèrent vivre et mourir sur Mars

“L’une des leçons que nous avons apprises est que vous ne pouvez pas éviter certains conflits personnels. Cela va forcément arriver durant ces missions de longue durée, même avec les gens les plus gentils”, a expliqué Kim Binsted, la principale scientifique de ce programme, à l’AFP. Durant la mission de huit mois, des conflits avaient éclaté mais les membres de l’équipage ont pu régler leurs problèmes.

Déjà quelques photos ont été publiées sur Twitter :

À lire aussi : Le voyage spatial en biostase, de la science-fiction à la réalité

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici