D’ici 2070, il sera normal d’avoir des rapports sexuels avec des robots

125
PARTAGER
robots, sexe, rapports sexuels

Le sexe avec les robots va devenir la norme d’ici la fin du siècle

Au cours de la seconde moitié de ce siècle, les humains pratiqueront régulièrement une activité sexuelle avec des robots, et tomberont peut-être même amoureux avec eux, selon Helen Driscoll, une psychologue spécialisée dans les choix sexuels et d’accouplement à l’Université de Sunderland au Royaume-Uni.

Cette universitaire britannique, maître de conférences en psychologie, estime que les avancées technologiques qui rendent les poupées sexuelles plus interactives que jamais, présentent un avenir étrangement similaire à celui du film avec Joaquin Phoenix Her , où le personnage principal tombe amoureux du système d’exploitation de son ordinateur (dont la voix est celle de Scarlett Johansson, rien que ça).

“Dans la mesure où la réalité virtuelle devient plus réaliste et immersive tout en étant capable d’imiter voire d’améliorer l’expérience des relations sexuelles avec un partenaire humain, il est concevable que certains vont choisir cette expérience”, explique Helen Driscoll au Daily Mirror .

À lire aussi : Dans 200 ans, les humains seront des cyborgs

Et alors que cela peut sembler un peu farfelu, cela se fait déjà. L’industrie du porno commence à réaliser des films porno en réalité virtuelle, qui sont filmés du point de vue de l’acteur et permettent aux téléspectateurs d’utiliser un casque de réalité virtuelle, tels que l’HoloLens de Microsoft ou l’Oculus Rift (Facebook), pour regarder le film comme s’ils étaient vraiment présents dans la scène.

Et même si cela peut sembler incroyablement effrayant pour vous maintenant, Helen Driscoll estime que l’assaut de la technologie au cours des décennies à venir rendra ce comportement de plus en plus courant :

“Nous avons tendance à penser aux sujets tels que la réalité virtuelle et le sexe avec des robots dans le cadre des normes actuelles. Mais si nous nous remémorons les normes sociales concernant le sexe qui étaient en vigueur il y a cent ans, il est évident qu’elles ont changé rapidement et radicalement.”

En fait, la psychologue pense que ce n’est pas tant exagéré que ça par rapport à la plupart des relations en ligne qu’il existe aujourd’hui, et qui sont souvent menées sans que le couple se rencontre face à face.

“Nous ne devrions pas supposer automatiquement que les relations virtuelles ont moins de valeur que de vraies relations. Le fait est que les gens tombent déjà amoureux des personnages fictifs mais il n’y a aucune chance de les rencontrer et d’interagir avec eux,” a expliqué Driscoll. “Et, comme certaines personnes commencent à préférer le sexe virtuel technologiquement amélioré aux relations sexuelles avec les humains, nous pourrions également voir une hausse des personnes vivant seules et passant plus de temps dans la réalité virtuelle”.

Le manque de contact humain pourrait être préjudiciable pour beaucoup de personnes, la solitude étant liée à toute une série de problèmes physiques et émotionnels. “Mais, sur le long terme, la technologie pourrait résoudre ces problèmes”, a déclaré Driscoll, faisant référence aux robots qui ressemblent, ressentent et agissent de plus en plus comme des humains.

À lire aussi : Une intelligence artificielle de Google philosophe avec un humain

Crédit photo principale : Flickr – Michael Coghlan