Le Danemark souhaite produire 50% de ses besoins en électricité grâce aux éoliennes d’ici 2020

Sur une journée particulièrement venteuse la semaine dernière, les parcs éoliens danois ont produit entre 116 et 140% des besoins nationaux en électricité, et ils ne fonctionnaient même pas à leur pleine capacité de 4.8GW à ce moment. 80% de l’excédent a été partagé avec l’Allemagne et la Norvège, et la Suède a récupéré 20% de ce surplus. Cela montre que les combustibles fossiles peuvent être superflus si les gouvernements décident de s’engager pleinement dans les différentes sources d’énergies renouvelables.

“Cela montre qu’un monde alimenté à 100% par des énergies renouvelables n’est pas une utopie,” s’est félicité Oliver Joy, le porte-parole de l’Association européenne d’énergie éolienne, dans un communiqué . “L’énergie éolienne et les énergies renouvelables peuvent être une solution à la décarbonisation, mais aussi la sécurité de l’approvisionnement en période de forte demande.”

Le Danemark a longtemps été un défenseur des avantages de l’énergie éolienne, et l’année dernière, le pays a réussi à générer un record de 39,1% de ses besoins en électricité nationaux à partir du vent. La semaine dernière, il a donc réussit quelque chose d’encore plus grand: un maximum de 140% de ses besoins en électricité nationaux, bien aidé par une météo violente inattendue .

“Sur une journée exceptionnellement venteuse, le Danemark s’est vu produire 116% de ses besoins en électricité grâce aux éoliennes nationales hier soir”, rapporte le Guardian . “À 3h du matin vendredi, lorsque la demande d’électricité a chuté, ce chiffre était passé à 140%.”

Les chiffres ont été vérifiés par energinet.dk , un site basé au Danemark qui suit le ratio des énergies renouvelables par rapport à l’énergie aux combustibles fossiles étant injectée dans le réseau national.

Alors que le pays ne peut pas compter sur une météo si capricieuse tout le temps, il n’a cessé d’augmenter sa production éolienne de 18% chaque année pour profiter du vent qu’il obtient de façon régulière.

À l’heure actuelle, le Danemark possède un tiers de ses besoins en électricité dans des fermes à éoliennes en mer, rapporte The Guardian, mais il est sur la bonne voie pour hausser cette part à 50%, et il compte bien le faire avant son échéance fixée à 2020.

Crédit photo principale : Flickr – CGP Grey

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici