Une goutte de sang révèle toutes les maladies contractées dans votre vie

101
PARTAGER
Test sang, VirScan, virus, maladies

Un institut médical américain a mis au point un test sanguin révolutionnaire pour seulement 25 dollars par échantillon de sang

Curieux de savoir combien de virus ont envahi votre corps au cours de votre vie ? C’est désormais possible.

Chaque maladie que vous avez contracté est cataloguée dans votre ADN, et aujourd’hui une équipe de l’Institut médical Howard Hughes (Howard Hughes Medical Institute, HHMI) a trouvé comment accéder à ces données. Cela fait partie d’un projet appelé VirScan qui, on l’espère, va révolutionner les tests médicaux et aider les médecins à détecter les virus bien avant qu’ils ne se manifestent. Mieux encore, ce test n’est pas onéreux, avec un coût de 25$ seulement par échantillon de sang.

Ce nouveau test fonctionne en recherchant dans le sang des anticorps contre l’une des 206 espèces de virus connus pour infecter l’homme, selon une étude publiée jeudi dans la revue Science . Le système immunitaire, qui produit rapidement les anticorps spécifiques quand il rencontre un virus, peut continuer à produire ces anticorps des décennies après qu’une infection ait disparu. VirScan détecte les anticorps et crée un schéma de presque tous les virus qu’un individu a rencontré. C’est une alternative considérable aux outils de diagnostic existants, qui testent spécifiquement un seul virus suspecté.

Une simple goutte de sang peut en dire long

Le projet a été dirigé par Stephen Elledge, qui indique que les médecins traitent habituellement les infections virales en se basant sur les symptômes. Par comparaison, VirScan permet d’obtenir une liste détaillée des virus qui ont déjà infecté un patient, ou qui continuent de le faire, sans même quand celui-ci ne ressente aucun symptôme. Cette méthode pourrait devenir essentielle dans la recherche et le traitement de virus graves et avec un temps d’incubation très long, comme le Sida et l’Hépatite C.

Les chercheurs du HHMI ont déjà pu utiliser le VirScan afin d’analyser le sang de 569 personnes aux États-Unis, en Afrique du Sud, en Thaïlande et au Pérou. Les chercheurs ont testé leur méthode pour analyser des échantillons de sang de malades dont l’infection par le sida ou l’hépatite C était connue. “Cela a vraiment bien fonctionné… avec une sensibilité à chaque signature virale dans le sang de 95 à 100% et sans aucun faux-positif, a expliqué Stephen Elledge . “Cela a conforté notre confiance que nous pouvons détecter d’autres virus…”

Dans le cadre de la recherche, l’équipe a également découvert que le corps de la plupart des gens fait face aux infections d’une manière similaire, et que ce système pourrait aider à développer des vaccins pour des maladies précédemment non traitées.

Stephen Elledge estime également que cette technologie va aider les chercheurs à étudier s’il existe un lien entre les infections virales et non-virales comme le diabète et la sclérose en plaques.

Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là, car grâce au dispositif VirScan, les scientifiques pourraient facilement comparer les taux d’infection pour diverses maladies à travers le monde.

Crédit photo principale : Flickr – Alden Chadwick