Paris va enlever définitivement les “cadenas d’amour” du Pont des Arts

111
PARTAGER
Cadenas d'amour, pont des arts, Paris

Le Pont des Arts dit adieu à ses cadenas d’amour

La Mairie de Paris a annoncé son intention de démanteler, dès lundi, les “cadenas d’amour”, destinés à signifier l’amour éternel de nombreux touristes. Depuis 2008, les touristes amoureux font savoir leur amour mutuel en accrochant sur les grilles métalliques des deux côtés du Pont des Arts des cadenas estampillés de leurs initiales. Mais de nombreux habitants les considèrent comme de la pollution visuelle tandis que la mairie y voit là une atteinte à la sécurité. Des panneaux de plexiglas sont prévus pour remplacer les grilles actuelles.

Des centaines de milliers de cadenas sont attachés à certains ponts enjambant la Seine dans Paris, a indiqué la mairie de la ville. Ce phénomène génère deux problèmes : une dégradation durable du patrimoine de Paris et également un risque pour la sécurité des visiteurs, Parisiens et touristes.

L’été dernier, un morceau de la barrière du Pont des Arts est tombée sous leur poids.

Le pont, qui se trouve au niveau du musée du Louvres, sera fermé pendant une semaine du 1er au 7 juin, pendant que les cadenas sont enlevés. Actuellement, le Pont des Arts est recouvert de panneaux de contreplaqué recouverts de graffitis, mais ils seront remplacés temporairement par des œuvres d’artistes internationaux, selon l’association No Love Locks (voir ci-dessous). Puis, en octobre, des panneaux de plexiglas seront installés à la fois sur le Pont des Arts et le Pont de l’Archevêché.

LA MAIRIE DIT "ADIEU" AUX CADENAS D'AMOUR !
Desolé, chers touristes, mais en fin, Paris retire définitivement "love…

Posted by No Love Locks on vendredi 29 mai 2015

Lisa Anselmo et Lisa Taylor Huff, deux expatriées vivant à Paris ont lancé “No Love Locks” l’année dernière.

Bruno Julliard, premier adjoint au maire de Paris, explique qu’ils vont “retirer près d’un million de cadenas, soit 45 tonnes”. Les services de la mairie, qui laissent planer le mystère sur le sort de ces fameux verrous d’amour, pourraient bien réutiliser les centaines de milliers de cadenas pour en faire une oeuvre artistique. Affaire à suivre…

Crédit photo principale : Flickr – David McSpadden