Les folles enchères du Japon : 11 000 euros pour deux melons

135
PARTAGER
Melons, Japon, Enchères

Deux melons vendus aux enchères plus de 11 000 euros au Japon

Cette semaine, une vente aux enchères au Japon a mis en vente deux melons. Ceux-ci ont été vendus pour 11 100 euros (1,5 millions de yens). Ceci vous paraîtra sûrement incroyable et incompréhensible, mais c’est chose assez commune au Japon.

En effet, l’île du Soleil Levant ne regorge pas de fermes ou de plantations, ainsi les fruits et légumes sont une denrée rare et certaines sortes sont mêmes considérées comme des produits de luxe. Dans le cas de ces melons, il s’agit de melons cantaloups de Yubari, originaires de la ville éponyme du Sud du pays. Au Japon, les fruits et légumes valent littéralement de l’or et sont réellement traités comme des bijoux haut de gamme et le melon est le fruit le plus cher d’entre eux.

Cette histoire amusante n’est ainsi pas la première : en 2014 déjà, deux mangues avaient été vendues pour quelques 2000 euros. Il s’agissait là également d’un choix particulier de mangues, produites par le label “Tayio no tamago”. Les Japonais sont en effet très friands de fruits haut de gamme, à l’allure et au goût parfaits. Ces deux mangues devaient remplir plusieurs critères pour pouvoir être mises aux enchères : peser plus de 350 grammes, garantir une certaine teneur en sucre, afin de considérer ces deux fruits comme parmi les meilleurs du monde.

Cependant, il ne s’agit pas là d’un record, car déjà en 2013, deux melons de la même race avaient été vendus pour 12 000 euros, grâce à leur forme soit-disant parfaitement ronde, et en 2008, une autre sorte de melon avait trouvé acquéreur pour environ 19 000 euros.

Partout au Japon, il existe ainsi plusieurs boutiques haut de gamme où l’on ne vend que des fruits de qualité : des pêches à 20 euros la pièce, raisins à 70 euros la grappe, un peu à l’image de nos pâtisseries de luxe françaises.

Crédit photo principale : Pixabay – Hans