Le vaisseau spatial russe incontrôlable s’est désintégré au dessus du Pacifique

112
PARTAGER
Progress, cargo spatial russe, chute, Terre

Progress s’est écrasé cette nuit aux alentours de 4h du matin

Le vaisseau spatial Progress russe hors de contrôle qui n’a pas réussi la semaine dernière à s’arrimer à la Station Spatiale Internationale s’est désintégré en toute sécurité dans l’atmosphère terrestre. La NASA et l’agence spatiale russe Roskosmos ont annoncé que le vaisseau Progress M-27M, lancé le 27 avril pour une mission de ravitaillement de l’ISS, est ré-entré dans l’atmosphère de la Terre pour se désintégrer au dessus de l’océan Pacifique à 4h04, heure de Paris, la nuit dernière.

Des images de la NASA montrait Progress M-27M tournoyer dans l’espace après un lancement réussi depuis le Kazakhstan. Dans un communiqué, l’agence spatiale américaine indiquait que l’engin ne transportait pas de fournitures essentielles et que les deux parties, russe et américaine, de l’ISS étaient “suffisamment bien approvisionnées pour tenir bien au-delà du prochain vol de ravitaillement prévu.” Un vaisseau de ravitaillement Dragon, de la société américaine SpaceX, a prévu de livrer à l’ISS au plus tôt le 19 juin environ 2,2 tonnes de matériel scientifique et de provisions.

Cela faisait un peu plus d’une semaine que le cargo Progress avait entamé une longue chute vers la Terre en tournoyant sur lui-même, présentant ainsi des réactions incontrôlables. L’agence spatiale russe n’a pas été en mesure de prévoir l’heure et le lieu exact de sa chute. Le risque de faire des blessés sur Terre était cependant quasi-nul puisque des engins spatiaux du même type se désintègrent dans l’atmosphère ou finissent leur course dans les océans, qui occupent 70% de la surface de la Terre.

Gros échec pour l’industrie spatiale russe

La perte de ce cargo spatial est un nouveau coup dur pour l’industrie spatiale russe, qui a connu ces dernières années une série d’échecs accablants. La perte financière de Progress représente 2,6 milliards de roubles (458 millions d’euros). Une commission d’enquête a été lancée pour déterminer les circonstances exactes de la perte du vaisseau. Ses conclusions doivent être présentées au plus tard le 13 mai, selon Roskosmos .

Crédit photo principale : NASA