Facebook lance l’hébergement de contenu d’autres sites ce mois-ci

92
PARTAGER
Facebook, native content, fil actualite

Facebook souhaite héberger les articles de vos sites favoris pour que vous passiez plus de temps sur le réseau social

Facebook pourrait commencer à héberger nativement des articles complets et des vidéos de BuzzFeed, National Geographic et du New York Times dès le mois de mai, selon le Wall Street Journal . Cette nouvelle fonctionnalité est appelée “Instant Articles”, et le réseau social a travaillé dessus depuis le mois de mars, au minimum. Facebook hébergerait les contenus des éditeurs partenaires et en échange, ils maximiseraient leur potentiel de gains. L’un des modèles proposé permettra même aux éditeurs de maintenir 100% de leurs revenus publicitaires, ainsi que 70% des annonces de Facebook.

Le rapport, dont le WSJ cite des sources proches du dossier, indique que peu importe à Facebook de ne gagner presque rien dans cet accord, parce que ce projet n’a jamais été conçu pour faire gagner l’argent de l’entreprise. C’est au contraire une tactique pour inciter les gens à rester sur le site pendant de longues heures. Le réseau social espère que les utilisateurs préféreront lire les articles et regarder des vidéos sur leur fil d’actualité plutôt que de cliquer sur les liens du site Web dont le chargement peut apparemment prendre près de huit secondes à chaque fois.

Malgré l’offre alléchante, certains éditeurs ne sont pas trop enthousiastes à être plus étroitement intégrés avec le réseau social. Ils ne sont pas satisfaits à l’idée de donner le contrôle au réseau social de leur contenu et ne pas avoir accès à l’information de leurs lecteurs. Un certain nombre d’informations sur l’audience pourraient en effet être perdues.

Cette annonce, qui n’est pas officielle, mais qui est portée par le sérieux Wall Street Journal, ne concerne qu’un éventuel accord entre Facebook et trois éditeurs (cités plus haut). Nous devrions bientôt avoir une annonce de la part de Facebook si tout ceci se confirme. Notez que la puissance de Facebook se fait tel un rouleau compresseur. Rappelez-vous de ses vidéos natives: aujourd’hui vous ne voyez qu’elles sur votre fil d’actualité, provenant entre autres des éditeurs de médias en ligne. Alors pourquoi pas des articles ?

Crédit photo principale : Flickr – Maria Elena