Une nouvelle espèce de grenouille découverte au Costa Rica

246
PARTAGER
Hyalinobatrachium dianae, nouvelle espèce de grenouille au Costa Rica

Une grenouille transparente aux airs de Kermit la grenouille expose poumons et intestins à la vue de tous

Une nouvelle espèce de grenouille appelée Hyalinobatrachium dianae a été découverte au Costa Rica. Semblable à la grenouille de verre (Centrolenidae), l’amphibien à la couleur citron-vert a la peau translucide sur sa face inférieure et a des yeux qui lui valent une ressemblance avec la célèbre marionnette du Muppet Show, Kermit la grenouille .

La grenouille au ventre translucide rend ses organes internes facile à observer, mais ses grands yeux noirs et blancs ainsi que ses longues pattes effilées lui donnent un look distinctif. La grenouille a été photographiée par le Dr Brian Kubicki, qui a détaillé la nouvelle espèce dans une étude avec les zoologistes Stanley Salazar et Robert Puschendorf. Le Dr Kubicki a nommé la créature d’après le nom de sa mère, Janet Diana Kubicki, selon le Centre de recherche des amphibiens du Costa Rica .

La grenouille n’avait auparavant pas été découverte par les scientifiques qui étudiaient la région, mais les auteurs de la trouvaille attribuent cela notamment au cri de la grenouille. Le Dr. Kubicki indique qu’il ressemble plus à celui d’un insecte que d’une grenouille, selon The Tico Times , un site d’actualité costaricien.

Hyalinobatrachium dianae, nouvelle espèce de grenouille au Costa Rica

L’étude révèle aussi que la grenouille n’est pas plus grande qu’un pouce : 2,5 cm de long seulement. Sur les photos des chercheurs, il est possible d’identifier les poumons, les intestins, ainsi que la présence d’œufs, voire les battements du cœur à travers la peau de la grenouille. Cependant, les chercheurs ne connaissent pas la raison qui a doté cette nouvelle espèce de grenouille d’un abdomen transparent . Quelques hypothèses sont cependant avancées : cela pourrait servir à éviter les effets néfastes des rayons de soleil sur leur organisme, les organes internes de ces grenouilles étant recouverts de cellules, nommées iridophores , qui réfléchissent la lumière. Autre idée, cette évolution de l’amphibien peut être une amélioration de la capacité de camouflage et de mimétisme, servant à se protéger des prédateurs.

Source : Telegraph.co.uk