Bientôt une ville Facebook à San Francisco ?

38
0
PARTAGER
Zee-town, Facebook city, San Francisco, Frank Gehry

Marc Zuckerberg veut créer “Zee-town”, une véritable ville qui accueillera ses 10 000 employés et dont le projet serait piloté par l’architecte Frank Gehry

Bienvenue à Facebook City ! Mark Zuckerberg, le milliardaire PDG et co-fondateur du célèbre réseau social envisage de construire une ville au bord de l’eau à proximité du siège de l’entreprise à San Francisco. Le terrain de 80,9 hectares serait transformé en véritable ville appartenant à la compagnie Facebook, avec des supermarchés, des hôtels et des maisons pour 10 000 de ses employés et leur famille.

Les plans extravagants verront l’agglomération, surnommée “Zee-town”, avoir ses propres routes, et proposant des hébergements allant de luxueuses villas pour les cadres grassement payés à des dortoirs pour les stagiaires. Facebook a récemment dépensé 400 millions de dollars pour acquérir un terrain industriel de 22,25 hectares situé près de ses bureaux, en prévision de ce projet. C’était la parcelle finale nécessaire pour débuter les travaux de construction.

A lire aussi :
– Songdo, une ville verte ultra-connectée en Corée du Sud
– Masdar, une ville écolo en plein désert
– Une idée de ce à quoi pourrait ressembler Paris en 2050
– Les projets de Facebook en 2015

Frank Gehry aux manettes

Marc Zuckerberg a engagé l’architecte Frank Gehry, âgé de 85 ans, pour réaliser le projet. Ce dernier est mondialement célèbre pour avoir conçu le musée Guggenheim à Bilbao, en Espagne, ou encore plus récemment la Fondation Louis Vuitton à Paris. Frank Gehry a été invité à créer des bâtiments en harmonie avec leur environnement naturel pour cette ville qui coûtera 200 milliards de $ (177 milliards d’euros). On y trouvera notamment des toitures végétales donnant l’impression d’une “colline verdoyante”.

Zee-town, Facebook city, San Francisco

Les détracteurs de “Zee-town” disent que les employés seront tributaires des voitures pour se rendre au bureau, allant à l’encontre de l’éthique écologique de Facebook, mais la société de Palo Alto fait valoir qu’elle prévoit des solutions alternatives pour le transport. Selon le journal Les Echos , John Tenanes, le responsable de l’immobilier de Facebook, s’explique en disant qu’ils ne peuvent pas “se contenter de construire un campus d’entreprise, il doit être intégré dans la communauté”.

Source : Daily Mail

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz