A Pékin, les usagers du métro peuvent payer leur ticket avec des bouteilles en plastique

50
0
PARTAGER
Recyclage pastique, Pékin, distributeur

Et si recycler du plastique était une monnaie d’échange ?

Comment faire prendre conscience aux gens que recycler est important ? Les récompenser est peut-être une piste… Cette dernière a été creusée par les autorités de la capitale chinoise pour sensibiliser les usagers du système de métro de Pékin. En effet, la ville de Pékin a eu l’ingénieuse idée d’installer 34 distributeurs automatiques de recyclage dans les stations de métro de la ville, pour encourager les gens à recycler davantage. Quand un passant insère une bouteille en plastique vide, le capteur de l’appareil scanne et évalue la matière plastique, entre 4 et 12 centimes d’euros, et offre un avoir sur un ticket de transport public ou des minutes supplémentaires de téléphone mobile. La récompense est proportionnelle à la qualité et la quantité de bouteilles introduites dans la machine, mais il existe aussi l’option pour les personnes telles que les touristes, qui n’ont pas besoin d’être récompensés, de simplement jeter leurs bouteilles en plastique sans rien attendre en retour.

La plupart des machines de recyclage sont placées à des endroits à fort trafic piétonniers ou des zones touristiques, comme le Temple du Ciel, où passent devant jusqu’à 60 000 personnes quotidiennement. Imaginez que chaque personne se promène avec au moins une bouteille en plastique (d’eau, de jus de fruits ou autre…), cela représente énormément de déchets plastiques que les autorités ne veulent pas voir sur le sol. Ce système rend le recyclage attirant et c’est un pas en avant pour cette grande métropole connu pour ses déboires environnementaux .

Recyclage pastique, Pékin, distributeur

Crédit photo: Incom Recycling

La bonne nouvelle est que cette idée a fait son chemin. A Sydney, en Australie, le magazine TakePart rapporte que les récipients tous confondus (canettes, bouteilles, etc…) sont plus nombreux sur le sol que les mégots de cigarettes. Les représentants de la ville ont donc placé des “collecteurs automatiques” de déchets (appelés Envirobank) un peu partout dans Sydney. Contrairement aux containers de tri traditionnels, où les gens jettent tout et n’importe quoi, rendant difficile le recyclage, cette machine est compatible uniquement avec des bouteilles en plastique et les canettes de soda. En les écrasant immédiatement, chaque Envirobank peut contenir jusqu’à 3000 articles. Cette fois, les récompenses sont un peu plus encourageantes : des bons de réduction pour manger, des billets pour la célèbre fête du Nouvel An à Sydney, et des tickets de bus.

A lire aussi : Infographie: la durée de vie des déchets dans la nature

Ces initiatives sont vraiment bonnes, mais ne contribuent pas à résoudre le plus grand problème du plastique jetable. En effet, le recyclage, aussi utile et bon qu’il puisse être, n’est pas une solution idéale. Le plastique ne peut jamais être entièrement recyclé. Une partie finit toujours à la décharge. La tâche la plus importante reste donc d’éduquer les gens sur l’importance de la réutilisation, et inciter les gens à réutiliser leur bouteille d’eau plusieurs fois avant d’en racheter. A lire : 5 raisons de ne pas boire de l’eau en bouteille .

Que pensez-vous de ces initiatives ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz