Songdo, une ville verte ultra-connectée en Corée du Sud

121
1
PARTAGER
Songdo ville du futur connectée et verte

Songdo, la ville du futur ?

Le plus gros problème lié à l’écologisation des villes provient du fait qu’il est difficile et coûteux de moderniser et adapter une infrastructure durable aux vieux systèmes déjà installés dans nos agglomérations. La nouvelle ville de Songdo en Corée du Sud, dont la fin du chantier est prévue en 2018, ne fait cependant pas face à cet obstacle.

Quelques années avant sa construction, Songdo n’était qu’une vasière inexploitée. A présent, c’est la ville pionnière parmi les “smart cities”, les villes intelligentes, bâtie sur des polders gagnés sur les eaux boueuses de la mer Jaune. “Nous envisageons de développer Songdo comme une ville mondiale de l’Asie, comme Hong Kong ou Singapour”, a déclaré un représentant de la zone économique franche d’Incheon, où Songdo se trouve. Située à 65 kilomètres de Séoul, et à 20 minutes de l’aéroport d’Incheon, le plus important du pays, Songdo va continuer de se construire jusqu’en 2018.

A lire aussi : Masdar, une ville écolo en plein désert

Songdo ville du futur connectée et verte

Crédit photo: Wikimedia – Db9023

Smart city

Le Songdo International Business District est encore en construction, mais la plupart de l’infrastructure est en place, et plus de 65 000 personnes y vivent actuellement. 300 000 personnes y travailleront chaque jour bientôt. Songdo va devenir la ville la plus écologique au monde. En effet, c’est la seule ville au monde où tous les bâtiments répondront aux exigences du LEED . Les bâtiments sont et seront construits autour d’un parc de 41 hectares inspiré du Central Park de New York. Les espaces verts représenteront 40% de la superficie de la ville et les voitures se révéleront inutiles ici : il suffira de traverser le parc pour se rendre au travail ou dans un bâtiment proche du lieu d’habitation. Tout est pensé pour que la ville reste entièrement piétonne.

Songdo ville du futur connectée et verte

Crédit photo: Songdo.com

Parmi les nombreux éléments futuristes de Songdo, l’un d’eux retient toute l’attention : son système de gestion des déchets. Supprimant le procédé classique qui implique des sacs poubelles et des camions à benne, chaque maison dispose dans sa cuisine d’un système de collecte pneumatique des déchets (sorte d’aspirateur) qui canalise les ordures ménagères vers un centre de traitement des déchets. Une fois là bas, les déchets alimentaires sont mis en compost à des fins agricoles tandis qu’une grande partie du reste des déchets est recyclée. Un autre partie est redirigée vers une usine de combustion, qui produit en retour la chaleur pour réchauffer l’air et l’eau des immeubles résidentiels. L’eau est quand à elle habilement gérée par une centrale qui recycle 40% des eaux usées.

Une ville verte et connectée

Sur quelques points, la ville de Songdo rappelle la vie décrite dans 1984, de George Orwell. Caméras de sécurité, lecteurs de plaques d’immatriculation devant les bâtiments, contrôles automatiques des entrées et sorties des stationnements… La compagnie u.Life Solutions, une joint-venture réunissant les américains Gale et Cisco et les coréens Posco et LG, travaille à faire de Songdo une ville “d’ubiquité “. L’idée est de permettre aux résidents d’avoir un rendez-vous avec leur banquier ou leur médecin par vidéoconférence, via un grand écran plat implanté dans le mur de leur appartement. Depuis l’écran de la salle de contrôle de u.Life, les techniciens ont accès à la salle à manger des résidents d’un coup de clic.

Chaque toit d’immeuble est équipé de panneaux solaires, et un système installé par la firme Cisco (qui réalise de multiples tests pour le lancement de ses produits) permet de communiquer à la municipalité la consommation d’un immeuble. Cela lui donne la liberté de rediriger une partie de l’énergie vers d’autres centres afin de réduire la production selon l’utilisation des résidents, et ainsi diminuer les coûts.

Songdo ville du futur connectée et verte

Crédit photo: Wikimedia – elTrekero

Songdo, un laboratoire de la vie et une ville test ?

Pour la Corée du Sud, Songdo est bien plus qu’un quartier d’affaires hi-tech et écolo, mais un modèle pour de futurs développements. C’est le prototype à partir duquel le gouvernement veut construire l’économie du futur. Tout est conçu pour plaire aux investisseurs étrangers, mais ses jardins et ses tours vitreuses donnent également un air inimitable de luxe. C’est la Corée du Sud ambitieuse où tout le monde est riche et où votre téléphone mobile contrôle la température dans votre appartement. Songdo est la ville de l’avenir, mais il ne manque que les habitants pour la peupler.

Bâtir une ville de zéro pour répondre à un besoin spécifique n’est pas un concept nouveau. Canberra, Brasilia et Abuja ont toutes été construites au cours des 60 dernières années à titre de capitales fonctionnelles. Mais Songdo est unique, étant construite comme une ville verte et hautement technologique. Les promoteurs décrivent Songdo comme un “centre d’affaires mondial” et “le lieu de divers développements résidentiels et commerciaux”, mais avec un coût de plus de 40 milliards de dollars, Songdo n’est-elle pas juste un quartier modèle ?

Source

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Songdo, une ville verte ultra-connectée en Corée du Sud"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Un ex-Songdoais
Invité
J’ai vécu un an et demi à New Songdo, de mi 2012 à fin 2013. Quelques commentaires pour relativiser un peu: – Smart city hyper connecté: certes, il y a internet partout. Mais la vitesse de connexion est toute relative… quand elle fonctionne. Dès qu’il pleuvait un peu trop, ça coupait. Pas très technologique à mon gout. – Ville au top de la technologie: oui et non. Alors certes, certains batiments tout neufs sont pourvus des systèmes les plus modernes, mais il faut savoir qu’il y a des batiments pas très neufs aussi (beaucoup). Et ceux-là ont aussi ordinateur central…… Read more »
wpDiscuz