fbpx
Accueil La Newsly Room Economie Philip Morris : les cigarettes en baisse, forte hausse des ventes d’IQOS

Philip Morris : les cigarettes en baisse, forte hausse des ventes d’IQOS

0
802

Le groupe Philip Morris International (PMI), le leader mondial de l’industrie du tabac, a enregistré sur les neuf premiers mois de 2020 une baisse de ses ventes de cigarettes (-11%) en parallèle à une forte hausse (+27%) des ventes de son dispositif de tabac à chauffer IQOS, conçu comme une alternative moins nocive à la cigarette. Des courbes qui s’inscrivent dans la volonté affichée par PMI d’arrêter la commercialisation des cigarettes « d’ici 10 à 15 ans ».

Entre janvier et septembre 2020, PMI a vendu 473 milliards de cigarettes à travers le globe contre 54 milliards d’unités de « produits à risques réduits » (RRP), essentiellement des dispositifs IQOS. Un rapport de force qui demeure favorable à la cigarette mais en évolution constante. La part des RRP dans le chiffre d’affaires du groupe est passée à 23% cette année, contre 18% l’année dernière.

L’IQOS, un dispositif de tabac à chauffer permettant de chauffer des cartouches de tabac à une température n’entrainant pas de combustion (et limitant ainsi selon PMI de 90% à 95% les inhalations toxiques), est désormais utilisé par 16,4 millions de personnes à l’échelle mondiale, contre 12,3 millions en 2019. En parallèle de son produit-phare, PMI a également lancé ces derniers mois d’autres RRP d’entrée de gamme, pour certains marchés comme la Russie et l’Ukraine.

Le groupe Philip Morris affiche depuis plusieurs années sa volonté de changer radicalement son modèle économique, d’arrêter la commercialisation de cigarettes « d’ici 10 à 15 ans » dans de nombreux pays, et de se transformer en distributeur de dispositifs d’accompagnement au sevrage tabagique pour les fumeurs majeurs ne souhaitant pas ou ne réussissant pas à arrêter seuls la cigarette.

Selon le PDG de PMI, André Calantzopoulos, « les industriels et les gouvernements doivent travailler dans le même sens », pour atteindre cet objectif. Pour M. Calantzopoulos, il est primordial de convaincre les décideurs politiques « qui doutent que la réduction des risques à travers des alternatives sans fumée représente une bonne politique publique en matière de santé ».

Pour démontrer sa volonté de « bâtir un monde sans fumée », le nouveau slogan du groupe, PMI assure que 71% de ses dépenses commerciales et 98% de ses coûts de recherche & développement sont dédiées au développement et à la commercialisation d’alternatives de réduction des risques à la cigarette.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !