Accueil La Newsly Room Géopolitique Le sommet Trump-Kim n’a pas été un succès

Le sommet Trump-Kim n’a pas été un succès

35
Source : Pixabay. Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un a été un échec.

Le dernier sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un s’est terminé sans accord après que l’administration américaine n’ait pas accepté les demandes de la Corée du Nord souhaitant la levée des sanctions. M. Trump a déclaré à la presse que tout concernait les sanctions. L’objectif principal de la Corée du Nord était la levée de toutes les sanctions. Malheureusement, Donald Trump a refusé cette demande.

La Corée du Nord a déclaré avoir fait des propositions réalistes lors du sommet. Les deux dirigeants devaient annoncer des progrès en matière de dénucléarisation. Lors d’une conférence de presse tenue après le sommet, dans la capitale vietnamienne, Hanoï, Donald Trump a souligné qu’aucun projet n’avait été soulevé pour un troisième sommet, mais a exprimé son optimisme quant à un bon résultat à l’avenir.

Quels étaient les points de friction ?

Selon Donald Trump, M. Kim a fait une offre important : démanteler l’ensemble du complexe de Yongbyon, le centre de recherche et de production au cœur du programme nucléaire de la Corée du Nord, en échange de la levée de toutes les sanctions contre le pays, ce que les Américains n’étaient pas disposés à accepter.

Voici des précisions concernant cette nouvelle en anglais :

D’autres questions ont été soulevées concernant les installations situées en dehors d’Yongbyon. Selon le représentant spécial américain dans le pays, Stephen Biegun, le gouvernement sud-coréen avait pris l’engagement d’organiser des pourparlers préalables au sommet visant à détruite toutes les installations de production de plutonium et d’uranium du pays.

Est-ce un revers pour Trump ?

Le premier sommet entre les deux dirigeants, qui s’est tenu à Singapour en juin 2018, a été critiqué pour son manque de résultats. C’est encore le cas lors de ce second sommet. Cet échec sera perçu comme un revers pour le soi-disant négociateur, Donald Trump, qui a déclaré que son rapprochement historique avec Kim Jong-un était une réalisation politique significative.

Certains ont estimé que la décision du président américain de ne pas se soumettre aux exigences de la Corée du Nord était une bonne chose. Le sommet a eu lieu alors que M. Trump faisait face à une enquête accrue aux États-Unis sur ses relations d’affaires et ses liens présumés avec la Russie.

Source :

BBC