Accueil La Newsly Room Les 4 vecteurs orientés vers le succès des colzaïculteurs

Les 4 vecteurs orientés vers le succès des colzaïculteurs

32
0
PARTAGER
Champ de Colza

Les changements climatiques , l’explosion démographique, les déséquilibres socio-économiques, la perte de biodiversité et la tension du marché global… Voilà quelques-uns des enjeux auxquels se confronte l’agriculture mondiale d’aujourd’hui et de demain.

Dans cette lutte compliquée, certaines des grandes compagnies et entreprises agricoles ont décidé de s’engager dans le soutien des fermiers et agriculteurs en leur proposant des solutions et services destinés à faciliter le travail du champ et à augmenter les rendements. L’une de ces entreprises agricole s’appelle DEKALB , c’est une entreprise spécialisée dans les semences de maïs et de colza qui souhaite accompagner ses clients et agriculteurs en leur offrant des produits de qualité, plus performants et offrant plus de rendement. Pour ce faire, l’utilisation, par l’exemple, d’hybrides de colza par les agriculteurs a ouvert les portes à de nouveaux marchés assurant une rentabilité et un rendement de haute performance. Cet essor a d’ailleurs permis de nouvelles opportunités de développement comme celle des biocarburants.

Afin d’aider les colzaïculteurs, la stratégie du leader des semences de colza en France est centrée sur 4 segments, tous orientés vers le succès des colzaïculteurs.

Élaborer des variétés de colza capables de performances remarquables même en conditions difficiles

Afin de répondre aux attentes des acteurs de la filière colza et de faciliter la culture du colza, les semenciers ont cherché des solutions et les progrès génétiques ont permis ces améliorations. Les premiers hybrides de colza sont arrivés en France en 1999 mais ce n’est réellement qu’à partir de 2003 que les premiers hybrides de colza sans défaut font leur apparition. Depuis, les hybrides de colza ont envahi le marché car ces semences apportent d’excellents résultats en termes de productivité et de rendement. Des études récentes ont démontré que celles-ci font preuve d’une résistance exceptionnelle à l’égrenage, ont une double résistance au phoma , sont résistantes à l’élongation, aux maladies et aux ravageurs. Grâce aux hybrides de colza, le potentiel de rendement des cultures de colza a progressé d’environ 2.5% par an depuis l’arrivée des premiers hybrides en France.

Améliorer les résultats de la filière oléagineuse

L’huile de colza étant considérée une huile modèle, elle est très appréciée pour sa richesse en vitamine E et K, ainsi qu’en acides gras de la famille des omégas 3 et 9. Sa qualité nutritionnelle et sa stabilité et résistance aux hautes températures font de l’huile de colza une huile recherchée car une cuillère à soupe d’huile de colza couvrirait à elle seule la moitié des besoins journaliers en oméga 3 et près du tiers de nos besoins en vitamine E. Par conséquent, la demande sur le marché est en croissance continue et les agriculteurs ont pris l’habitude de collaborer avec les technologies et entreprises des produits alimentaires pour vendre leurs produits. De ce fait et pour combler la demande grandissante, les hybrides de colza sont l’option choisie par les petites et grandes entreprises faisant partie de la filière oléagineuse et de biocarburants car ils permettent d’améliorer et sécuriser les rendements.

Diminuer les problèmes d’écologie avec les cultures de colza

Depuis que le colza à été accusé du transfert des pollutions de la ville à la campagne, des études sur l’influence de la culture de colza sur l’écobilan ont été réalisées et les conclusions ne sont pas de cet avis. Le colza offre au contraire de nombreux bénéfices aux terres cultivables : tout d’abord c’est un facteur de diversification des cultures, c’est-à-dire que sa culture entre d’autres cultures permet de stimuler et améliorer le rendement des autres cultures (par exemple le blé). De plus il a été démontré que le colza permet de faciliter et diminuer les coûts de désherbage car le colza ralenti la reproduction des mauvaises herbes et de plus les besoins en fertilisation azotée du colza sont assez faibles, en comparaison avec de nombreuses autres cultures. Enfin le colza permettrait de “couper” le cycle de vie des maladies, surtout de par son utilisation pour la rotation des cultures.

En conclusion, la production de colza permet d’améliorer le bilan environnemental notamment grâce à la diminution des fréquences de traitements et une bonne efficience des entrants. À l’échelle globale, le bilan écologique fournit un diagnostic favorable au colza quant à la contribution à l’effet de serre, à l’acidification des pluies et à l’épuisement des ressources naturelles.

Abeille qui butine du colza

Collaboration avec les apiculteurs

Le colza étant une plante mellifère, elle permet aux abeilles de récolter du nectar et du pollen. Le colza fleurit normalement entre les mois d’avril et de mai, sa floraison est plutôt intense et peut se prolonger sur 2 à 3 semaines supplémentaires. Sa floraison est donc de grande importance pour les abeilles qui sont de plus en plus nombreuses chaque année à butiner le colza. En conclusion, les parcelles de colza fleuri sont une source généreuse de pollen et de nectar pour les abeilles offrant alors un miel de colza au goût un peu différent du miel traditionnel mais aux vertus énergétiques élevées (riche en oligoéléments, calcium et bore). Cet aspect avantageux du colza pour les abeilles se présente comme un stimulus pour les apiculteurs et pour les abeilles qui sont, rappelons-le en voie de disparition. Cela permet également d’ouvrir le dialogue entre les agriculteurs et apiculteurs et de créer une relation de confiance gagnant-gagnant : le rendement du colza augmente et les abeilles produisent un miel dans un environnement sain, avec une offre alimentaire améliorée grâce aux bandes mellifères.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz