Accueil La Newsly Room Santé Welcome Map, une carte interactive de Paris pour aider les réfugiés

Welcome Map, une carte interactive de Paris pour aider les réfugiés

138
PARTAGER

Créée par une étudiante de la Sorbonne, la “Welcome map” recense une centaine de lieux dans la capitale et ses environs pour aider les réfugiés.

“Welcome map” est la première carte interactive rassemblant les lieux nécessaires aux réfugiés à Paris: où trouver de la nourriture, se doucher, trouver un point d’eau, accéder aux lieux de démarches administratives, etc…

Le projet a été démarré de façon bénévole en avril 2016, à l’initiative de Blandine Richard, une étudiante à la Sorbonne. La carte est consultable sur mobile en cinq langues, et le plan permet également de trouver les principales administrations et associations indispensables aux réfugiés comme l’Ofrpra, la Cimade, France Terre d’Asile… La carte recense aussi les réseaux wifi publics ainsi que les fontaines d’eau potables.

En somme, une véritable mine d’informations pour les réfugiés qui arrivent démunis dans la capitale.

Welcome Map

Interviewée par StreetPress , l’étudiante de 22 ans dit travailler “dessus depuis janvier” avec son copain et deux amis. “La fac me laissait pas mal de temps,” ajoute-t-elle. À eux quatre et en quelques mois, ils ont réussi à abattre un énorme travail de recensement, en s’aidant des données compilées par différentes associations et des infos publiques. La carte utilise la base cartographique d’OpenStreetMap , un projet participatif datant de 2004 qui a pour objectif de constituer une base de données géographiques libre du monde.

Comme elle le raconte à StreetPress, c’est en se rendant régulièrement au camp de Stalingrad qu’elle a réalisé “qu’il fallait rassembler toutes ces informations dans une même base de données.” Le site a été mis en ligne le 19 juin 2016 et connait depuis un franc succès parmi les milieux militants ainsi que sur les camps de réfugiés.

Une carte pour d’autres villes de France ?

“Ce serait vraiment une bonne idée” s’enthousiasme-t-elle quand on lui demande si elle compte faire des cartes pour d’autres villes. “Il y a beaucoup de choses à faire: se mettre en réseau, partager les informations. Pour l’heure on bosse l’ergonomie du site pour le rendre le plus accessible sur Smartphone, pour que les réfugiés puissent se le montrer entre eux.”

En plus d’être utile pour les réfugiés, car traduite en plusieurs langues, Welcome map l’est également pour les sans-abris et autres personnes démunies.