Les boissons sucrées tuent environ 184.000 personnes chaque année

149
PARTAGER
Sodas, boissons sucrées, dangers pour la santé

Santé: les sodas font de nombreuses victimes dans le monde tous les ans

Une nouvelle étude a quantifié les effets malsains des boissons sucrées, en liant la consommation des boissons à la mort de pas moins de 184.000 personnes chaque année. Cette nouvelle recherche fournit une preuve supplémentaire que les gens doivent commencer à regarder ce qu’ils mangent (et boivent) pour éviter de graves risques pour leur santé.

“De nombreux pays dans le monde ont un nombre important de décès survenus à partir d’un seul facteur alimentaire, les boissons sucrées,” affirme Dariush Mozaffarian, l’auteur principal de l’étude . “Il devrait être une priorité mondiale de réduire sensiblement voire éliminer les boissons sucrées de notre alimentation”.

Les chercheurs ont basé leurs estimations sur des données provenant de 62 enquêtes alimentaires réalisées entre 1980 et 2010 impliquant plus de 600.000 participants. Leur analyse des niveaux de consommation de boissons dans 187 pays, combinée avec les conclusions sur le danger des boissons sucrées provenant d’autres études universitaires, les a amené à conclure que les 184 000 décès (en 2010) de diabète, maladies cardiovasculaires et de cancer étaient attribuables à l’impact du sucre contenu dans les boissons.

À quel genre de boissons sucrées devez-vous faire attention?

Dans l’étude, les boissons sucrées incluent les sodas, les sirops de fruits, boissons sportives et énergétiques, thés glacés et les boissons sucrées faites maison. Alors que les boissons fruitées 100% pur jus n’ont pas été incluses dans l’analyse, il est intéressant de souligner qu’elles comptent aussi une quantité élevée de sucre.

L’étude, menée par des chercheurs de la faculté des sciences de la nutrition à l’université Tufts de Boston (Massachusetts), a réparti les décès de 2010 liés à la consommation de boissons sucrées comme suit: 133 000 décès dus au diabète, 45.000 dus aux maladies cardio-vasculaires, et 6.450 décès dus au cancer.

Publiée cette semaine dans la revue Circulation , l’étude indique que le risque lié aux boissons sucrées varie considérablement d’un pays à l’autre en raison des différents niveaux de consommation. On estime par exemple au Japon que les boissons sucrées étaient responsables en 2010 d’un peu moins de 1% des décès chez les personnes âgées de plus de 65 ans; au Mexique, 24.000 décès au total découlaient de la consommation de boissons sucrées la même année.

Le nombre de morts est plus élevé dans les pays à faible ou moyen revenu. Dans les pays des Caraïbes et d’Amérique latine, plus des trois quarts des décès liés à la boisson (y compris l’alcool) le sont à cause des sodas et autres jus trop sucrés.

Les jeunes concernés

“L’impact sur la santé de la consommation de boissons sucrées sur les jeunes est importante parce que les jeunes adultes forment une grande partie de la main-d’œuvre dans de nombreux pays, de sorte que l’impact économique des décès et des incapacités liés aux boissons sucrées dans cette tranche d’âge peut être importante”, a déclaré Gitanjali Singh , l’un des auteurs principaux de l’étude.

“Cela soulève également des préoccupations quant à l’avenir. Si ces jeunes continuent à consommer ces boissons à des taux élevés à mesure qu’ils vieillissent, les effets seront aggravées par ceux du vieillissement, menant à des taux de décès et de maladies cardiaques et de diabète bien supérieurs à ceux que nous voyons aujourd’hui”.

Crédit photo principale : Flickr – Mike Mozart