La légendaire “cité blanche” découverte enfouie en forêt tropicale au Honduras

87
0
PARTAGER
Cité perdue du Dieu Singe, Cité Blanche, Honduras

Xucutaco (ou “Cité perdue du Dieu Singe”), la ville précolombienne mythique, découverte lors d’une expédition archéologique

Les cités perdues légendaires font partie des contes pour enfants et des films de Disney, mais de temps en temps, elles font leur apparition dans la vraie vie également. L’une de ces cités antiques, légendaire, a été découverte dans la jungle au Honduras. Connue comme la “Cité perdue du Dieu Singe” ou “Cité Blanche”, les archéologues ont travaillé pendant des années pour retrouver l’endroit où repose la ville abandonnée, et ils l’ont finalement dénichée.

L’équipe d’archéologues américains et honduriens sont revenus du site la semaine dernière avec des découvertes étonnantes. L’une des choses les plus curieuses sur cette ancienne cité est peut-être que les vestiges ont été laissés relativement intacts depuis qu’elle fut habitée pour la dernière fois. Cela signifie, pour une raison quelconque, que les pillards l’ont évitée. Une cache de sculptures de pierre retrouvée à la base d’une pyramide suggère qu’ils ont pu laisser cela comme une offrande. Cette cité perdue était-elle vraiment un site d’une grande importance spirituelle ? Parmi les vestiges, figurent une pyramide de terre, des monticules, de vastes places, des sculptures, et des sièges cérémoniels. Des constructions et des objets retrouvés dans un état exceptionnel, précise National Geographic.

Cité perdue du Dieu Singe, Cité Blanche, Honduras

Crédit photo: National Geographic – Dave Yoder

Pour ajouter de l’intrigue et du mystère à la légendaire cité perdue, la culture de son peuple est largement inconnue. D’autres cultures anciennes de la civilisation Maya, qui se trouvaient à proximité, ont été bien étudiées, alors que les peuples de la cité du Dieu Singe sont un point d’interrogation total.

La “Cité Blanche”, comme elle est également appelée dans les récits, est située dans une vallée largement inexplorée dans la région de La Mosquitia dans l’Est du Honduras. Les ruines ont d’abord été aperçues lors d’une exploration aérienne de la région en 2012, mais il a fallu un certain temps avant que les archéologues puissent travailler correctement sur le site. Avec seulement un aperçu du site depuis le ciel, on ne pouvait en conclure la découverte d’une cité perdue, bien sûr, de sorte que leurs découvertes devaient être “vérifiées sur le terrain” avant que le gouvernement du Honduras puisse reconnaître la civilisation comme officiellement “retrouvée”.

Une équipe d’exploration de terrain, comprenant des archéologues, ingénieurs, anthropologues et cinéastes, a visité le site afin de l’étudier correctement. Parce que la cité perdue se trouve au cœur de la forêt tropicale, cette aventure ne fut pas une tâche simple. Plusieurs anciens soldats britanniques du SAS ont rejoint l’expédition pour faciliter la survie dans l’arrière-pays.

Cité perdue du Dieu Singe, Cité Blanche, Honduras

Crédit photo: National Geographic – Dave Yoder

Bien que la cité perdue ne semble pas avoir connu beaucoup de pillages, les chercheurs craignent que l’annonce liée à la découverte de la cité encourage certains vandales à dégrader le site. Mais une plus grande menace est peut-être la déforestation dans la région. Les terres de la forêt tropicale sont défrichées sur de grandes bandes au Honduras pour faire place à l’élevage bovin. Le bœuf est la grande activité au Honduras, et une grande partie de la viande se retrouve dans les chaînes de restauration rapide aux États-Unis. Avec une demande de plus en plus importante pour la viande bovine pas chère, malgré les problèmes de santé et d’environnement, le problème de la déforestation à travers l’Amérique centrale n’est pas de nature à s’améliorer rapidement.

Peut-être, cependant, la découverte de cette ancienne cité perdue et le désir d’en apprendre davantage sur ses anciens habitants, aideront à inciter les gens à se battre pour sa conservation. Les archéologues supposent qu’il s’agit juste d’une cité ancienne parmi de nombreuses autres abandonnées puis englouties par la forêt tropicale. La “Cité du Singe Dieu” garde des secrets jamais étudiés auparavant, et il est probable que d’autres cité encore perdues puissent renfermer leurs propres secrets.

Cité perdue du Dieu Singe, Cité Blanche, Honduras

Crédit photo: National Geographic – Dave Yoder

Source info et images : National Geographic (photographe : Dave Yoder)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz