Accueil La Newsly Room Business Margarita Louis-Dreyfus, l’une des femmes les plus riches au monde

Margarita Louis-Dreyfus, l’une des femmes les plus riches au monde

13
PARTAGER
Margarita Louis-Dreyfus

L’incroyable vie de Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l’Olympique de Marseille et riche milliardaire.

Margarita Louis-Dreyfus est l’une des femmes les plus riches du monde, avec une fortune estimée à 6,8 milliards de dollars (6,04 milliards d’euros) en 2015. Mais la femme d’affaires d’origine russe, surnommée la “Tsarine” par la presse française, n’a pas toujours été riche. Sa vie a complètement changé quand elle a rencontré son mari Robert Louis-Dreyfus lors d’un vol en 1988, transformant sa vie d’ancienne vendeuse de matériel informatique en mère à temps plein et femme au foyer.

Mais quand Robert Louis-Dreyfus est mort d’une leucémie quelques années plus tard (2009), sa vie a pris une nouvelle tournure quand elle a récupéré le flambeau du Groupe Louis-Dreyfus et a rencontré un nouveau conjoint, l’ancien chef de la Banque nationale suisse.

En Mars 2016, elle a donné naissance à des jumelles. Leurs naissances ont été annoncées en même temps que l’entreprise a annoncé ses résultats annuels .

Dilma Rousseff et Margarita Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus aux côtés de Dilma Rousseff en 2011 – Crédit photo: Wikimedia – Brasília – DF

L’histoire d’une vie incroyable

Margarita Louis-Dreyfus est née Margarita Bogdanova à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg ), en Russie, le 1er Juillet 1962. Ses parents sont morts tragiquement dans un accident de train quand elle avait sept ans. Elle a été élevée principalement par son grand-père, Leonid Bogdanov, qui a fait en sorte qu’elle ait une éducation. Elle a étudié le droit à l’Université d’Etat de Moscou. Leonid Bogdanov est mort en 1985.

Elle a obtenu un diplôme en économie à l’Institut du commerce extérieur de Leningrad. Après l’université, elle a travaillé comme vendeuse de systèmes embarqués pour la société Laytron AG en Suisse. Elle a également épousé un étudiant suisse à la fin des années 1980, mais a divorcé un an plus tard. Le nom de son premier mari et la date du mariage sont inconnus. Mais en 1988, tout a changé lors d’un vol entre Zurich et Londres: elle a rencontré Robert Louis-Dreyfus.

Apparemment, alors que l’avion allait atterrir à Heathrow, Margarita s’inquiéta du décalage horaire et se tourna vers Robert Louis-Dreyfus pour lui demander l’heure. Tandis qu’ils discutaient il lui fait la confidence qu’il séduit souvent les femmes qui craquent pour son chien: “il a alors sorti une photo de son Bobtail”, raconte-t-elle dans un entretien accordé à Bloomberg . Elle est devenue “accro” à lui à partir de là.

Destins croisés

Robert Louis-Dreyfus est cousin avec l’actrice américaine Julia Louis-Dreyfus , qui est célèbre pour avoir joué dans les séries TV Seinfeld et Veep. La vie de Robert est elle aussi extrêmement intéressante. Ayant grandi à Paris, il vient d’une famille riche et instruite. Mais il était mauvais élève et il n’a pas eu son baccalauréat.

Embed from Getty Images

Il était cependant bon au poker. En juin 1967, il s’engage dans les rangs de l’armée israélienne et arrive en Israël le lendemain de la guerre des Six jours . Il passe quatre mois dans un kibboutz . En 1970, il apprend qu’il peut entrer à la Harvard Business School en remplissant un dossier, réussissant un test d’intelligence et en exposant un projet personnel. Il obtient le test haut la main et décrit son passage dans un kibboutz israélien qui séduit le jury. Il est admis et paie ses études avec ses gains au poker.

Il a fait sa fortune en sauvant les entreprises en difficulté, notamment le fabricant de vêtements de sport Adidas et l’agence de publicité Saatchi & Saatchi. En rentrant d’un voyage après avoir signé un contrat pour Adidas avec l’équipe nationale de rugby de Nouvelle-Zélande, Robert a appelé Margarita pour lui demander de traduire un document en russe. Elle raconte à Bloomberg: “Je lui ai dit: “Tu sais, tu pourrais m’inviter à déjeuner sans avoir besoin de traduction”, et il a dit: “Oh, oui, oui”.”

Robert et Margarita Louis-Dreyfus se sont mariés en 1992, et Margarita est devenue une femme, une mère, et une citoyenne suisse. Le couple a eu trois enfants : Eric et les jumeaux Kirill et Maurice. Alors marié, Robert a fait grandir sa fortune grâce à diverses affaires, et il finit par devenir le principal actionnaire de l’Olympique de Marseille en 1996. En 2000, il rejoint la société familiale qui est spécialisée dans la négoce de matières premières agricoles, le Groupe Louis-Dreyfus, qui a été fondée par son grand-père Léopold Louis-Dreyfus en 1851.

Léopold Louis-Dreyfus

Crédit photo: Groupe Louis Dreyfus

Cependant, Robert Louis-Dreyfus meurt d’une leucémie en 2009 à l’âge de 63 ans. Avant sa mort, Robert a mis en place une fiducie familiale appelée Akira B.V. pour protéger les intérêts familiaux dans Louis-Dreyfus Commodities, l’un des plus puissants groupes de négoce de matières premières agricoles au monde. Il a nommé Margarita à la tête de cette société. Cela signifiait que Margarita héritait des postes à la fois de président du Groupe Louis-Dreyfus et de l’Olympique de Marseille. Avant sa mort, RLD a choisi de réaliser un montage financier pour que sa femme et ses enfants perçoivent chacun des dividendes mais qu’aucune vente de titres ne soit possible durant les 99 années après sa mort.

“Un monde d’hommes”

Depuis la mort de son mari, elle a dû se battre pour gagner le respect au sein des sociétés qu’elle contrôle. Elle a raconté à Bloomberg dans une interview: “C’est un monde d’hommes, et la plupart du temps, les hommes ne prennent pas les femmes au sérieux.” En 2010, Margarita accomplit le rêve qu’avait mari: l’Olympique de Marseille remporte la Coupe de la Ligue, le championnat de France et le Trophée des champions. En 2012, Margarita a déclaré que son objectif était de préserver le groupe Louis-Dreyfus Commodities pour les héritiers de Robert, ce qui était le désir de son mari à sa mort.

Toutefois, elle a fait quelques grands changements dans la société. En 2012, elle a vendu l’activité de négoce d’énergie de l’entreprise, changé de management, et haussé sa participation dans le groupe Louis-Dreyfus. Alors actionnaire majoritaire à Marseille, elle aurait repoussé une prise de contrôle du milliardaire saoudien le prince Al-Walid.

Une nouvelle vie, toujours dans les affaires

Mais sa vie personnelle a été replongée sous le feu des projecteurs quand elle a rencontré Philipp Hildebrand, aujourd’hui âgé de 52 ans, en 2013, qui est le vice-président de l’entreprise américaine BlackRock, spécialisée dans la finance et considérée comme l’un des plus importants gestionnaires d’actifs du monde, et ancien président de la Banque nationale suisse.

Il n’y a pas beaucoup d’articles dans les médias au sujet de leur vie personnelle depuis 2013, mais on trouve beaucoup de photos qui illustrent les cercles d’élite dans lesquels ils se trouvent tous les deux. Tantôt aux côtés de Nicolas Sarkozy ou de Christine Lagarde, ils côtoient les personnes influentes.

Le 21 Mars 2016, le Groupe Louis Dreyfus a confirmé que Margarita avait donné naissance à des jumelles. “La mère et les bébés se portent bien” a déclaré sa compagnie dans un communiqué. Cependant, le nom du père n’a pas été mentionné.

Dimanche 10 Avril 2016, les supporters de l’Olympique de Marseille ont affiché des pancartes sur lesquelles était écrit “Riche héritière incompétente”, “Mets les dollars ou casse-toi”, “Retourne à ton vrai métier, femme au foyer” ou bien encore “La blonde, Labrune et le néant” (en référence à Vincent Labrune, l’actuel président du club). Le 13 Avril, Margarita met en vente l’Olympique de Marseille.

Stade Vélodrome, Olympique de Marseille

Crédit photo: Wikimedia – Hombrey

Commentaires