Accueil La Newsly Room Economie Brexit: Apple serait forcé de délocaliser son QG européen de Londres

Brexit: Apple serait forcé de délocaliser son QG européen de Londres

7
PARTAGER
Drapeau Apple Store Londres

Londres risque gros du fait du Brexit, Apple serait tenté ou presque obligé de délocaliser son quartier-général vers un autre pays de l’UE.

Alors qu’elle vient à peine de renflouer les bureaux de son quartier général européen à Londres, la Pomme de Cupertino serait bien obligée à la suite du Brexit , de délocaliser sa base du Vieux Continent vers un pays… Européen. Le Brexit dont les conséquences sont déjà désastreuses aussi bien pour le Royaume-Uni que pour l’Europe, s’immisce désormais au cœur de la politique des géants des nouvelles technologies et du Web. Pour le moment, rien n’a été décidé et le principal concerné n’a point réagi à l’affaire.

Un casse-tête pour la Pomme

Le 24 juin dernier, les anglais se réveillaient hors de l’Europe. À l’issu d’un référendum très incertain et houleux , entaché par la suite d’une tache d’huile sous fond de désinformation de la population britannique, le Brexit poursuit donc son avalanche de mauvaises nouvelles et de conséquences catastrophiques. Le couperet est tombé, le Royaume-Uni quitte l’Union Européenne.

S’il faudra attendre au maximum 2 ans pour dire définitivement au revoir à Bruxelles, Londres est en proie à des problèmes plus ponctuels, et dont il faut s’occuper en urgence, notamment le sort des institutions ou représentations européennes installées sur son territoire. Si le divorce a bien lieu, d’autres acteurs pourraient bien y prendre part, notamment Apple, dont la base sur le Vieux Continent se trouve dans la capitale britannique (au 1 Hanover Street) et son siège social à Cork, troisième ville de la République d’Irlande.

Si rien n’est décidé pour le moment, des décisions devront être prises, et deux pistes sont à l’étude: dans un premier temps, l’ensemble des activités de la Pomme pourraient bien être délocalisées vers l’Irlande, regroupant ainsi sur un unique site son siège social, et sa direction générale européenne, aux côtés de l’usine d’assemblage des iMac. Si cette option semble très délicate à entreprendre, c’est du fait du statut de pseudo-paradis fiscal irlandais, où les firmes jouissent d’un certain nombre d’avantages fiscaux.

Deuxième option pour la Pomme, délocaliser son QG dans un autre pays de l’Union, avec en lice Paris (qui a longtemps été la base européenne de la marque) ou Bruxelles qui a inauguré l’an dernier son premier Apple Store à Bruxelles, ou encore le Luxembourg, où la firme ferait également face aux couperets de la commission du fait des statuts privilégiés des entreprises sur le sol du Grand-Duché.

Crédit photo principale : Le drapeau d’un Apple Store à Londres / Wikimedia – CGP Grey

Commentaires