Accueil La Newsly Room Economie Berlin, la Silicon Valley de l’Europe

Berlin, la Silicon Valley de l’Europe

13
PARTAGER
Berlin, startups, Silicon Allee

L’effervescence de nouvelles startups de l’Internet a valu à la capitale de l’Allemagne le surnom de “Silicon Allee”, en référence à sa cousine californienne.

Berlin est devenue en quelques années un foyer de création de startups et un espace clé de l’internet européen. La capitale allemande se situe à la 9ème place du classement mondial des villes les plus propices à la création et au développement des startups, et se place en seconde position au niveau européen après Londres qui arrive 6ème. Berlin n’occupait encore que la 15ème place de ce classement en 2012, et a connu depuis un réel bouillonnement créatif et entrepreneurial.

Une startup y serait créée toutes les 20 minutes (selon startup-berlin.com) ! Il suffit d’ailleurs de jeter un œil à la carte des startups de Berlin pour mieux en visualiser l’ampleur de cette création d’entreprises. La capitale allemande mérite bien son surnom de nid à startups.

Carte des startups de Berlin

Historiquement la capitale allemande n’est pas le centre névralgique de l’économie du pays, la plupart des entreprises étant localisées dans le sud, en Bavière notamment. Pourtant, de nos jours, Berlin attire et ce pour différentes raisons.

Un coût de la vie peu élevé et propice à la création d’entreprises

Les loyers y sont relativement bas: cela permet aux jeunes entrepreneurs de pouvoir se payer des locaux dans le centre de la ville, chose difficilement imaginable dans une ville comme Paris par exemple. Le coût de la vie y est bien moins élevé que dans d’autres capitales européennes, permettant de profiter d’une très bonne qualité de vie à moindre frais. Les entrepreneurs profitent de facilités administratives ainsi que de l’aide des entreprises établies qui mettent à disposition de ces jeunes pousses des ressources et leur proposent leurs conseils. Berlin compte aussi des incubateurs, tels que Rocket Internet, dont le rôle est d’assister les startups dans leur développement.

Ces nouvelles entreprises créent des emplois et de la croissance: 18.000 emplois ont été créés dans le secteur du numérique à Berlin depuis 2008 et la croissance économique de la ville est supérieure de 2 % à la moyenne nationale. Cette offre d’emploi et la douceur de vivre berlinoise attirent les jeunes talents du monde entier. Berlin séduit par sa créativité, sa tolérance, son côté décalé et son éternelle jeunesse.

Un cercle vertueux

De plus en plus de jeunes diplômés sont engagés par des startups et y sont formés aux métiers du web et du numérique. Cette main d’œuvre qualifiée est la raison pour laquelle de nouvelles entreprises viennent s’installer à Berlin. Les métiers du web sont récents, en perpétuelle évolution et très peu de cursus universitaires offrent de réelle formation e-commerce ou numérique: Berlin devient pour les entreprises un véritable réservoir de talents. De nouvelles entreprises s’installent donc à Berlin, ce qui crée de nouveaux emplois. On voit peu à peu se mettre en place un cercle vertueux.

Si toutes les start-ups berlinoises ne rencontrent pas le succès escompté, on compte quelques très belles réussites comme par exemple le site de rencontre edarling , SoundCloud ou encore la plateforme de shopping en ligne ShopAlike , rachetée en 2011 par le groupe allemand Axel Springer .

Un proverbe berlinois dit que Berlin est “pauvre mais sexy” (“arm aber sexy”), et c’est justement ce qui plaît à tous ceux qui viennent s’y installer pour vivre ou démarrer une affaire. Mais Berlin devenant de moins en moins pauvre, on peut se demander si elle restera toujours aussi “sexy”et donc attractive.

Crédit photo principale : Flickr – Philipp

Commentaires