Accueil La Newsly Room International Nouvelle mode chez les adolescents: boire du gel antibactérien

Nouvelle mode chez les adolescents: boire du gel antibactérien

13
PARTAGER
Boire du gel hydroalcoolique, adolescents suédois

Lorsqu’ils entrent au collège ou au lycée, les adolescents testent leurs limites, sont victimes de la mode et ne respectent pas leur corps.

Pour s’intégrer dans un groupe ou pour exprimer un mal-être physique ou social, les jeunes inventent toutes sortes de choses pour se faire remarquer. Ils se mettent souvent en danger en consommant de la drogue , en fumant, en faisant des parties de binge drinking, en roulant vite sur les routes ou encore en ayant des relations sexuelles non protégées. Malheureusement, leurs idées vont parfois trop loin comme c’est actuellement le cas en Suède: pour eux, la nouvelle mode est de boire du gel hydroalcoolique, une pratique pourtant très dangereuse pour la santé.

À lire aussi : Tabac, alcool, drogues: la consommation des jeunes par région

Un produit d’hygiène utilisé comme boisson

Le gel antibactérien est à la base seulement utilisé en milieu hospitalier puisque l’hygiène doit être irréprochable dans ce domaine. Petit à petit, les flacons ont envahi les grandes surfaces afin que toute la population puisse en bénéficier en toute circonstance (au restaurant, au bureau, en soirée…). Serrer la main à quelqu’un, prendre un transport en commun… nombreuses sont les raisons qui poussent à utiliser ce gel qui permet de se laver les mains sans eau ni savon. Seulement voilà, son utilisation a été détournée en Suède, comme le rapporte la BBC .

Comme les adolescents ne peuvent pas goûter à l’ivresse de l’alcool avant leur majorité, ils se servent du gel hydroalcoolique comme boisson pour connaître ce qu’est l’ivresse. Ainsi, un groupe d’amis a fini aux urgences à cause de la consommation de ce produit. Les inconscients ont suivi une nouvelle mode qui sévit dans le pays sans connaître les réels dangers de leur acte. Bien qu’ils l’aient mélangé à du jus de fruit, cela ne permet pas de diminuer les effets de ce genre de gel, composé à 85% d’alcool pur. Beaucoup de jeune ont échappé à de graves intoxications voire du décès.

Les jeunes, victimes de substances illicites

Si dans de nombreux pays des lois existent sur la consommation de drogue ou d’alcool, il subsiste toujours des moyens pour les jeunes d’obtenir de ces substances. Certains magasins notamment laissent encore les adolescents repartir avec de la marchandise qui ne devrait pas être en leur possession. De plus, la publicité et les films influencent leurs façons de se comporter. À noter que pour lutter contre le fléau de l’alcool chez les jeunes, le Sénat veut contrôler les happy hours en France. Certains avancent que ce ne serait pas la meilleure idée, puisque le “binge drinking” ne se pratique pas dans les bars.

Heureusement, ce ne sont pas tous les adolescents qui tombent dans le piège de la dépendance, et certains ne testeront d’ailleurs jamais ce qu’est la drogue, ou bien une simple cigarette. Il est important de les guider à cet âge, et pour cette raison, les adultes ont un rôle capital. Bien-sûr les copains ont une certaine influence sur eux, mais en s’ouvrant à leurs enfants, les parents pourront comprendre les raisons de leur comportement et les conduire vers la maturité.

Crédit photo principale : Flickr – Valerie Everett

Commentaires