Accueil La Newsly Room Business 16 conseils pour choisir le nom parfait pour votre startup

16 conseils pour choisir le nom parfait pour votre startup

619
PARTAGER

Comment choisir un bon nom de marque, d’entreprise ou de site internet ?

Trouver un nom pour une startup peut se révéler compliqué. Et même si c’est évident pour vous, il n’est pas certain que le nom de domaine soit disponible. Quoi qu’il en soit, vous ne voulez pas vous tromper sur le nom car vous savez que cela peut avoir une importance capitale à l’avenir. Pour trouver le nom idéal, vous vous êtes peut-être inspirés de grandes startups déjà établies, vous avez créé un tableau Excel en y inscrivant une foule d’idées, ou bien vous avez organisé un brainstorming avec un petit groupe de personnes (amis, proches, associés…). Mais de quelle manière cherchez-vous votre nom ? Comment vous y prenez-vous ?

La réalité est qu’il n’y a pas de secret. Une bonne approche peut considérablement augmenter vos chances de réussir dans votre recherche. Nous avons rassemblé 16 conseils ci-dessous, 16 étapes à suivre qui vous aideront à vous assurer que vous n’ayez pas manqué quelque chose d’important, et éviter de faire deux fois le même travail. Au cours de votre processus d’appellation, vous allez suivre deux principales étapes: #1 créer une liste de mots qui sont liés à votre produit ou service, #2 effectuer des permutations de ces mots afin de déterminer le nom définitif de votre startup.

#1: Trouver la racine du mot

avoir une idée

Crédit photo: Flickr – Massimo Barbieri

La base de votre nom sera la racine du mot, donc la meilleure façon de commencer votre brainstorming est d’en générer le plus grand nombre possible d’entre eux. Il existe plusieurs façons de développer de bonnes racines. Lorsque vous en créez de nouvelles, organisez-les en groupes thématiques sur un tableur Excel.

1. Élaborez une idée littérale: La première série de racines de mots doit être assez littérale et représenter un aspect essentiel de votre entreprise. Cela peut inclure la catégorie du produit (voyage, musique, mode) ainsi que la fonction du produit (découverte, partage, suivi).

2. Élaborez une idée figurative: Pour aller au-delà de ce qui est évident, élargissez votre liste à des noms, des objets, des phrases, des moments et des sentiments qui sont vaguement liés à votre cœur de métier. Soyez aussi expérimental et obscur que possible: mettez l’accent sur un détail, puis notez tout ce qui vous vient à l’esprit. En général, les idées figuratives sont plus originales et intéressantes que leurs homologues littérales, et le nom de domaine est plus facilement disponible ou moins cher.

3. Recherchez des synonymes. Vous pouvez facilement multiplier votre nombre de mots en ajoutant une liste de synonymes pour les racines que vous avez déjà trouvées. De nombreux sites proposent un générateur de synonymes pour accélérer votre recherche (sur L’internaute ou le site Synonymes.com par exemple).

4. Listez des exemples ou des catégories de mots. Une autre façon de porter un embryon d’idée à la vie est de le faire grâce à des exemples et des catégories qui la décrivent. Gardez à l’esprit que ces noms doivent être compris par votre cible démographique, de sorte qu’ils déclenchent rapidement l’idée associée.

pinterest, photos, noms

5. Trouvez l’inspiration visuelle. Une image vaut mille mots, surtout lorsqu’il s’agit d’exprimer des idées. Afin de générer d’autres noms pour votre startup, faites une recherche par mot clé sur un site de recherche visuelle et parcourez ses images pour trouver l’inspiration. Pinterest est probablement le meilleur outil pour cela, compte tenu de sa solide base de données d’images de haute qualité, mais vous pouvez également utiliser des sites de e-commerce comme Etsy ou faire une simple recherche d’images sur un moteur de recherche (Google Images , Bing Images …).

6. Utilisez des mots étrangers. La mode est clairement aux noms à connotation anglophone, cela donnant des noms plus « catchy ». En choisissant un nom comportant un mot anglais, vous pourrez ainsi éviter de changer de nom lorsque vous vous étendrez à l’international. Les mots étrangers peuvent être un excellent moyen de générer une idée de nom. Les langues romanes (espagnol, italien, portugais) ainsi que quelques mots allemands, japonais voire hawaïens peuvent être utiles. Ex: « arbre » se dit « arbol » en espagnol, ou maison se dit « casa » en espagnol (double exemple: Bedycasa ).

#2: Faites la permutation des mots

Maintenant que vous avez une longue liste de mots qui sont associés à votre entreprise, vous devez créer des permutations de la racine pour construire un nom qui est accrocheur et original. Voici une liste de stratégies pour vous aider à faire cela.

1. Créez des mots composés. Placez un mot devant l’autre et réunissez-les. Essayez des combinaisons de deux noms ainsi qu’un nom et un verbe, et assurez-vous que le tout sonne bien. Les noms composés sont l’une des façons les plus courantes pour les startups de nommer leur entreprise.

Exemples: Facebook , Foursquare , WordPress , TrainLine , Geeklist , Smartbox , etc…

facebook, nom, startup

Crédit photo: Pixabay – geralt

2. Faites un « portmanteau » ou mot-valise. Combinez deux mots en joignant des lettres ou des sons partagés. Un mot-valise exige beaucoup plus de créativité et de finesse qu’un mot composé simple, mais quand il est bien conçu, il sort de votre bouche magnifiquement.

Exemples: Pinterest (pin + interest), Codecademy (code + academy)… L’outil WerdMerge vous facilitera grandement la tâche, car il génère des mots-valise avec un seul mot. Le site Degraeve vous aidera également.

3. Ajoutez un préfixe ou un suffixe. Une autre tactique très répandue dans la création de noms est d’ajouter des préfixes et suffixes à votre racine. Ces appendices viennent souvent du latin et du grec, ou sont des extensions communes de mots anglais (comme le -ly, notoirement surexploité). Il existe pas mal de choix, donc au lieu de vous submerger avec une grande liste, choisissez-en 10-20 qui ont du sens et essayez de les combiner avec des racines différentes. Attention à l’effet de mode cependant, où l’on voit cette technique à présent partout. Vous pouvez également utiliser certains suffixes de deux lettres comme une extension de domaine (voir plus bas au n°6).

Exemples: bitly , Spotify , Shopify , Criteo , Feedly , Myspace , etc…

Préfixes communs: my-, our-, the-, all-, in-, on-, un-
Suffixes communs: -ly, -sy, -er, -it, -ie, -io, -am, -ia, -ora, -ero, -ist, -ism, -ium, -ble, -ify, -ous, -ing

Outils: Sur le site DailyBlogTips , vous pouvez trouver une liste de 200 préfixes et suffixes pour des noms de domaines. Wordoid , NameVine et Lean Domain Search génèrent de nouveaux mots en ajoutant leurs propres préfixes et suffixes à votre racine, mais n’y passez pas trop de temps si vous ne trouvez pas.

4. Mot mal orthographié. Cette permutation peut être obtenue en supprimant les voyelles ou en changeant une ou plusieurs lettres d’un mot ordinaire. Bien qu’il semble différent, le nouveau mot bénéficie du fait qu’il a la même sonorité que l’original. Soyez prudent avec les mots mal orthographiés, car ils sont très à la mode pour le moment (mais plus tard ?), et votre société pourrait être plus difficile à trouver via les moteurs de recherche.

Exemples: Tumblr (tumbler), Flickr , Digg (dig), Google (googol), Reddit (read it). er>r, i>y, le>l, z>x, ck>k, c>q, ph>f

5. Ajoutez des chiffres/nombres. Ajouter des nombres à votre mot pour le rendre plus intéressant. Les meilleurs noms sont ceux qui disposent d’un nombre qui a une relation significative avec la racine du mot.

Exemples: 1001pharmacies , lot18 …

6. Utilisez des extensions de domaine astucieuses. Alors que le .com est encore la référence sur le web, une utilisation intelligente des autres extensions de domaine peut conduire à un joli nom. L’extension peut être une continuation du mot (bien que finalement, vous aurez envie d’acheter le .com correspondant), ou un suffixe qui va l’améliorer (voir n°3).

Exemples: Scoop.it , Art.sy , Visual.ly , About.me , Last.fm , Youtu.be, etc…

7. Utilisez get- ou -app. Bien que ce ne soit pas la solution la plus élégante, ajouter le préfixe get- ou le suffixe -app à votre nom ouvre beaucoup d’options. C’est justement si vous êtes une startup technologique et que vous avez une application web ou mobile que cela peut devenir intéressant.

8. Ecrivez le mot à l’envers. Ce n’est pas du verlan, et c’est certainement exagéré, mais les « ananyms » en anglais (mots épelés à l’envers), sont utiles si vous êtes à court d’idées.

9. Créez, tout simplement. Si vous n’avez rien trouvé jusque là, vous allez pouvoir faire appel à votre créativité pure. Mais le résultat ne sera pas forcément beau à voir ou entendre. En partant de zéro ou en combinant plusieurs techniques présentées ci-dessus, essayez d’ajouter des syllabes entre elles, ou des « mots » contenant beaucoup de voyelles. Tant que le résultat sonne bien et que c’est prononçable facilement, vous avez peut-être quelque chose.

10. Recherchez des domaines à vendre. Si vous êtes totalement à court d’idées, que vous êtes paresseux ou que vous avez des fonds à dépenser, alors vous pouvez aller faire un tour sur les sites de recherche de noms de domaine comme GoDaddy par exemple et chercher des noms à vendre. Parmi eux se trouve peut-être celui qu’il vous faut. Si la visite vaut coup car elle peut vous inspirer, faites attention aux prix pratiqués sur ce genre de plateforme.

Tout cela vous paraît énorme ? Ça l’est en effet, mais il est aussi beaucoup plus efficace de suivre ces étapes que de chercher un nom au hasard. Gardez à l’esprit que vos séances de recherche de naming doivent être étalées sur plusieurs semaines, afin que votre esprit reste frais et créatif.

Crédit photo principale : Pexels – startupstockphotos.com