De l’autre côté de la Manche, la vapoteuse pourrait bientôt être prescrite par les médecins dans le cadre d’un sevrage tabagique

Depuis sa mise sur le marché, la cigarette électronique est sujette à de nombreuses controverses. Dangereuse pour les uns, sans danger pour les autres, il est difficile de faire la part des choses, c’est pourquoi certains utilisateurs seraient poussés à s’en détourner.

Pour clarifier la situation, le Public Health England, organisme dépendant des autorités sanitaires britanniques, a rendu public les conclusions de son enquête , avançant qu’en l’absence de combustions et de la plupart des composants chimiques (benzène, acétone, arsenic, goudrons…) responsables des maladies associées au tabac, la e-cigarette est 95% moins nocive que la cigarette traditionnelle.

Les experts suggèrent même de donner aux médecins généralistes l’autorisation de la prescrire pour lutter contre le tabagisme, d’autant qu’elle représente une solution moins onéreuse que d’autres, à l’instar des substituts nicotiniques, médicaments et autres médecines alternatives comme l’hypnose ou l’acupuncture.

En 2014, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publiait des conclusions opposées, réclamant un encadrement strict de l’usage de la e-cigarette en interdisant notamment sa vente aux mineurs et son utilisation dans les lieux clos.

La Grande-Bretagne compte actuellement 2,6 millions d’adultes vapoteurs, qui sont quasiment tous d’actuels ou d’anciens fumeurs souhaitant diminuer/stopper leur consommation de tabac. Seuls 2 % des jeunes britanniques sont des utilisateurs réguliers. Selon Public Health England, la cigarette électronique ne serait donc pas incitative pour les jeunes, soulignant également que rien ne démontre qu’elle inciterait les vapoteurs à se tourner vers le tabagisme classique. L’organisme confirme par ailleurs que les émanations de la cigarette électronique ont une nocivité moindre, comparativement au tabagisme passif.

Crédit photo principale : Flickr – Vaping360

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici