Le « multitâche » épuise les réserves de votre cerveau

Modifié le

Multitâche

Vous faites toujours plein de choses à la fois sans pour autant réellement avancer ? On vous explique pourquoi le « multitasking » ne vous rend pas plus efficace au travail, bien au contraire !

Publicité

On veut toujours être plus productif, toujours êtes plus rapide dans nos tâches, tandis que les notifications de nos réseaux sociaux et nos emails qui s’empilent nous forcent à être attentif sur plusieurs choses à la fois. Cette multitude d’activités et le fait de « switcher » entre elles est probablement la raison pour laquelle vous êtes épuisé et moins efficace.

Car en réalité, vous ne faites pas plusieurs choses à la fois, mais seulement les enchaînez très vite. C’est spécifiquement cela qui fatigue votre cerveau en le vidant du glucose nécessaire à la concentration. « Aller de tâche en tâche a un coût biologique qui nous mène à la fatigue plus rapidement que si l’on soutenait notre attention sur une seule chose », explique au site Quartz Daniel Levitin, professeur en neurosciences comportementales à l’Université McGill de Montréal, au Canada.

« Les gens mangent plus, ils prennent plus de caféine. Souvent, ce dont vous avez vraiment besoin n’est pas de caféine, mais juste d’une pause. Si vous ne prenez pas de pauses régulières toutes les deux heures, votre cerveau ne bénéficiera pas de cette tasse de café supplémentaire. »

Pendant vos pauses, oubliez Facebook

Des études ont montré que les gens qui prennent des pauses de 15 minutes toutes les deux heures finissent par être plus productifs, affirme Daniel Levitin, qui a participé à ces études. Mais ces pauses doivent permettre de vous aérer l’esprit : allez marcher, regardez par la fenêtre, écoutez de la musique ou lisez. « Tout le monde y arrive d’une manière différente. Mais surfer sur Facebook n’est pas bon », dit-il. Les réseaux sociaux exigent d’autant plus votre attention et fatiguent votre cerveau davantage.

Publicité

Gloria Mark, professeure du département d’informatique de l’Université de Californie à Irvine, également interrogée par Quartz, explique que nous mettons vingt-trois minutes et quinze secondes pour nous remettre au travail après avoir été interrompus. Et la plupart des gens feront deux tâches simultanées avant de retourner à leur projet initial. Basculer entre les tâches conduit à une accumulation de stress, et il n’est pas étonnant d’apprendre que les gens névrotiques, impulsifs et sensibles au stress ont tendance à « switcher » entre les tâches plus que d’autres.

Nous mettons vingt-trois minutes et quinze secondes pour nous remettre au travail après avoir été interrompus

Hal Pashler, professeur de psychologie à l’UC San Diego, ajoute que le multitâche est également fatiguant dans la vie de tous les jours. Si vous faites une lessive, alors il est parfaitement logique de lire un livre en même temps, car une machine fait votre lessive. Mais essayer de faire deux tâches difficiles en même temps entraînera une fuite de productivité. « Vous ne pouvez pas faire deux tâches exigeantes, même simples, en parallèle. »

Recevoir un email ou une notification peut être perçu par votre cerveau comme une bonne nouvelle. Et c’est là un cercle vicieux qui se met en place. En psychologie, on parle de conditionnement opérant. Et cela peut être incroyable difficile à combattre. Après avoir été fréquemment interrompu, les gens développent souvent une courte capacité d’attention et commencent à s’auto-interrompre.

Une bonne organisation vous permettra de combattre le multitâche

La solution consiste à renoncer au multitâche et prévoir des moments dédiés pour chaque activité distincte. Vérifiez seulement votre boîte mail en premier le matin et à midi, ou prévoyez 10 minutes par après-midi pour Facebook et Twitter.

La technologie n’est pas seulement votre ennemie. Elle peut aider à vous protéger contre vos propres distractions, telles que des interfaces logicielles qui vous obligent à prendre des pauses toutes les deux heures. Et lorsque vous devez travailler sur des projets qui demandent plus de temps, il est même conseillé de prendre 25 minutes de pause toutes les deux heures de travail.

Crédit photo principale : Flickr – David Goehring

Répondre
  1. C’est très très logique quand on li les résultats de ces études; c’est sûr et certain que penser se reposer en surfant sur FB par exemple, est une grosse erreur !!!! Je suis content d’avoir lu cet article !!!

Laisser un commentaire

Retrouvez également Newsly gratuitement sur votre boite mail et votre Smartphone: