6 pays qui bloquent les médias sociaux

Modifié le

Censure internet, médias sociaux bloqués

Les pays où la censure de l’Internet fait rage actuellement

Publicité

La censure politique existe bel et bien dans certains pays à travers le monde. En 2014, Reporters sans frontières a désigné 19 pays en tant qu’ennemis d’Internet où des institutions ont largement outrepassé leur mission originelle pour se livrer à une censure et une surveillance sans bornes des acteurs de l’information. Cependant, malgré des actions menées contre ces « ennemis d’Internet », encore six pays bloquent activement les médias sociaux dans le monde entier, comme le montre le graphique ci-dessous du site Dadaviz :

Parmi les six pays, la Turquie est la plus grande exception. Comparée aux cinq autres pays, la Turquie est à la fois membre de l’OTAN et un candidat plein d’espoir à l’entrée dans l’Union européenne. La Turquie est aussi une démocratie fonctionnelle, ce qui rend son blocage total des médias sociaux d’autant plus étonnant.

Cependant, également à l’inverse des autres pays, l’interdiction des médias sociaux en Turquie n’est pas une loi constamment appliquée. Au lieu de cela, la Turquie applique sélectivement des interdictions de médias sociaux selon le contexte actuel. La dernière interdiction des réseaux sociaux, qui commence à être levée, a été mise en place après qu’un groupuscule marxiste ait tué un procureur (Mehmet Selim Kiraz), mardi 31 mars, dans un tribunal d’Istanbul, et commencé la diffusion des photos.

Publicité

Le gouvernement de la Turquie a déclaré que la diffusion des images s’apparentait à un soutien au terrorisme et que les médias sociaux diffusaient sans limite les photos, ces sites ont dû être fermés. Depuis un an, le gouvernement turc a multiplié les mesures controversées pour tenter de museler Internet et les réseaux sociaux, coupables d’avoir diffusé des allégations de corruption visant M. Erdogan et plusieurs de ses membres. En mars 2014, M. Erdogan avait ordonné le blocage momentané de Twitter et Facebook. En mai 2008, Ankara avait bloqué l’accès à YouTube pendant 30 mois après la diffusion de vidéos que le gouvernement avait jugées insultantes pour le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk.

Cependant, malgré les interdictions, la Corée du Nord est le seul pays qui est listé comme entièrement fermé aux médias sociaux. Bien que les autres pays ont des interdictions en place, les utilisateurs peuvent utiliser un VPN pour rediriger le trafic vers les sites Web et ainsi accéder aux sites qui ont été bloqués. La Corée du Nord a toutefois créé son propre Internet interne qui n’est pas connecté au Web mondial.

Crédit photo principale: Flickr – Pierre (Rennes)

Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également Newsly gratuitement sur votre boite mail et votre Smartphone: